AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Club d'automne de Floodisme 47

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Pouky
Pandaphile
Pandaphile


Féminin Nombre de messages : 2916
Age : 27
Localisation : Normandie <3
Humeur : Sadique
Nesussien : Normand(e)
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Mer 1 Aoû - 16:34

Oh oui ! ça m'interesse ! C'est mon futur cadeau d'anniversaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desmotsetdescharacters.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Mer 1 Aoû - 19:07

Nesus a écrit:
Bande de matérialistes ignorantes.

Je ne vois pas le rapport. Mais tu vas sans doute nous éclairer. =D
Revenir en haut Aller en bas
Nesus
Nesus
Nesus


Nombre de messages : 6844
Localisation : Ici et ailleurs
Humeur : M alicieuse
Nesussien : Fidèle
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Jeu 2 Aoû - 9:04

TU ne t'attaches pas au texte, qui est finalement le seul intérêt d'un livre, c'est de transmettre une idée par des mots, mais à l'objet en lui même. L'amas de papier, de colle et de carton (voire, or et peau) qui constitue un livre. Ce n'est que du matérialisme.

_________________
"un jeune homme ardent au plaisir, ayant tous les goûts pour jouir, faisant tous les métiers pour vivre
maître ici, valet là, selon qu'il plaît à la fortune ; ambitieux par vanité, laborieux par nécessité, mais paresseux..."(Figaro, acte 5 scène 3)
οι αρχειν βουλομενοι
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bunpaikaisou.bbactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Jeu 2 Aoû - 21:30

C'est juste, mais je nuancerai tes propos néanmoins... si tu me le permets! =D

Premièrement, si ta machine tombe en panne ou n'a plus de batterie (et que tu ne peux pas recharger... =D )ou que sais-je...! tu fais comment? Tu deviens dépendant de la machine?

Ensuite on finit par télécharger des milliers de livres, et au final, tu en lis trois. Comme pour la musique. Qui n'a pas 20 000 chansons dans son i-pod? Et qui en écoute plus de 30? Personne.

Et pour ma part, l'objet "livre" facilite la lecture des mots, et donc, si je suis ton raisonnement, la compréhension du texte.

L'odeur du papier, le froissement des feuilles, quand tu tournes une page, la feuille qui t'évente... tout ceci suscite une certaine émotion, ramène à des souvenirs lointains...ou proches. Et moi je trouve ça quand même pas mal. =D

Mais, et surtout, le livre, l'objet, tu te l'appropries.
Tu peux gribouiller dessus, faire des dessins, des commentaires, des collages, plier les feuilles, etc... Et plus tard, si tu relis ce même livre, tu n'auras pas forcément la même lecture ou pensée qu'à une certaine période de ta vie. La trace. Ou l'absence de trace.
Voir des livres alignés sur une étagère, ça donne une certaine échelle aux choses et facilite la compréhension du contexte. Le livre, c'est comme une brique. C'est à l'échelle de l'homme. Le livre donne une proportion aux choses. Le livre est un repère.
(Et il y a aussi la notion de la collection. xD)

Aussi, il n'y a pas que des livres avec des mots. Il y a aussi des livres avec des images.
Quand c'est imprimé, tu ne peux pas zoomer ou dézoomer. L'image est comme ça. À une certaine taille. Et encore une fois, à une certaine échelle. Il faut faire une mise en page. Faire des choix. C'est un travail. Sur une machine, il n'y a quasi plus de limite. Plus de limites, plus de repères, tu n'as plus de notion de rien.

C'est comme si tu disais que tu préfèrais écouter une musique format mp3 plutôt qu'en direct dans une salle Scharounienne mdr... ou que les photos numériques sont meilleures que celles d'un argentic! (bon c'est vrai, là je suis limite HS xD)

Mais si l'on poussait le raisonnement à l'extrême, l'objet en lui même, est quasiment aussi important que le contenu.

Certes, ce ne sont que des détails. Et dans le fond, tu as raison, seul compte le texte.
Mais comme dirait un grand homme, "Dieu est dans les détails".
Revenir en haut Aller en bas
Avaon
The Floodeur


Masculin Nombre de messages : 8675
Age : 28
Localisation : Limoges (Etudes)
Humeur : Flood For Fun
Nesussien : Floodeur
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Jeu 2 Aoû - 22:30

pourquoi tant de lettres (>_<)

_________________

[quote="Nesus"]Moi je dis qu'Ava à raison Very Happy[/quote]
ô-_/
(made by Sarita)

COME to the dark side !!! We have COOKIES !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Jeu 2 Aoû - 22:45

farao
Revenir en haut Aller en bas
Pouky
Pandaphile
Pandaphile


Féminin Nombre de messages : 2916
Age : 27
Localisation : Normandie <3
Humeur : Sadique
Nesussien : Normand(e)
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Jeu 2 Aoû - 23:01

Citation :
L'odeur du papier, le froissement des feuilles, quand tu tournes une page, la feuille qui t'évente... tout ceci suscite une certaine émotion, ramène à des souvenirs lointains...ou proches. Et moi je trouve ça quand même pas mal. =D
Je ne peux qu'être d'accord. L'odeur d'un livre, j'adore ! J'aime aussi la qualité du papier dans certaines éditions, les superbes couvertures. C'est tout une addition de petit plaisir qui vont avec la lecture.

Citation :
Mais comme dirait un grand homme, "Dieu est dans les détails".
Hum j'ai toujours entendu l'inverse, que ce n'etait pas Dieu xD
Pour moi, c'est le Diable qui est dans les détails.
Après, tu as peut etre vané Nesus, dans ce cas, oublie xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desmotsetdescharacters.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Jeu 2 Aoû - 23:19

Pouky a écrit:


Citation :
Mais comme dirait un grand homme, "Dieu est dans les détails".
Hum j'ai toujours entendu l'inverse, que ce n'etait pas Dieu xD
Pour moi, c'est le Diable qui est dans les détails.
Après, tu as peut etre vané Nesus, dans ce cas, oublie xD

J'ai voulu vané Nesus, certes...
Sinon, désolée de te décevoir, mais la formule existe...Je ne suis pas si géniale pour avoir détourné le vrai proverbe de la sorte! pervers
Et c'est même une de mes personnalités fétiches qui l'a prononcée... xD
Revenir en haut Aller en bas
Pouky
Pandaphile
Pandaphile


Féminin Nombre de messages : 2916
Age : 27
Localisation : Normandie <3
Humeur : Sadique
Nesussien : Normand(e)
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Jeu 2 Aoû - 23:30

Alors je préfère quand même ma version =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desmotsetdescharacters.wordpress.com/
Avaon
The Floodeur


Masculin Nombre de messages : 8675
Age : 28
Localisation : Limoges (Etudes)
Humeur : Flood For Fun
Nesussien : Floodeur
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Jeu 2 Aoû - 23:47

Ghjinestra a écrit:
farao

+1 Smile

_________________

[quote="Nesus"]Moi je dis qu'Ava à raison Very Happy[/quote]
ô-_/
(made by Sarita)

COME to the dark side !!! We have COOKIES !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Ven 3 Aoû - 0:05

Ca dépend aussi de qui est ton Dieu Poukynette... =D

@ Ava: MDR! ;-)

Sur ces bonnes paroles, je vais me coucher xD
Revenir en haut Aller en bas
Nesus
Nesus
Nesus


Nombre de messages : 6844
Localisation : Ici et ailleurs
Humeur : M alicieuse
Nesussien : Fidèle
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Ven 3 Aoû - 10:12

Ghjinestra a écrit:
C'est juste, mais je nuancerai tes propos néanmoins... si tu me le permets! =D

Premièrement, si ta machine tombe en panne ou n'a plus de batterie (et que tu ne peux pas recharger... =D )ou que sais-je...! tu fais comment? Tu deviens dépendant de la machine?

Absurde, l'homme est dépendant de la machine, si tant est que l'on puisse être dépendant de ce que l'on fabrique. D'autant plus qu'un nook tient la charge pendant un mois. Donc si tu arrives à tomber à court de courant c'est bien que tu es le dernier des débiles, pas être capable de mettre un appareil sur une prise de courant ou usb pendant un mois un appareil, ça devient du très lourd.
Nous y arrivons bien avec les ordinateurs et les téléphones...

Citation :
Ensuite on finit par télécharger des milliers de livres, et au final, tu en lis trois. Comme pour la musique. Qui n'a pas 20 000 chansons dans son i-pod? Et qui en écoute plus de 30? Personne.

Heu... non. Désolé de te le dire, mais tout ce que je possède je l'utilise, sinon je m'en débarrasse. Je n'y peux rien si tu ne connais que des gens qui ont besoin de posséder de manière compulsive et pour le plaisir de posséder. Ca explique peut-être le matérialisme.

Citation :
Et pour ma part, l'objet "livre" facilite la lecture des mots, et donc, si je suis ton raisonnement, la compréhension du texte.
Ca c'est ce que tu imagines. Il n'y a absolument aucunes différence entre le eink et le papier. Aucune puisque le eink est une impression. La seule différence c'est que celle-là s'efface avec les ions.

Citation :
L'odeur du papier, le froissement des feuilles, quand tu tournes une page, la feuille qui t'évente... tout ceci suscite une certaine émotion, ramène à des souvenirs lointains...ou proches. Et moi je trouve ça quand même pas mal. =D
Désolé, mais un bout de papier ne m'apporte pas plus de souvenir qu'un bout de plastique (d'autant plus que ce bout de plastique aura le droit de collecter bien plus de souvenir parce qu'il sera associé à un bien plus grand nombre de lecture qu'un livre à usage presque unique). Il y a longtemps que je n'utilise plus mes livres comme éventail, le ventilateur c'est bien plus efficace. Je ne renifle jamais mes livres et je déteste l'odeur de l'encre neuve. Par contre je reconnais que j'aime le vieux papiers, mais pour ce plaisir j'ai suffisamment de vieux livres dans ma bibliothèque que je n'ai plus besoin de balader maintenant.

Citation :
Mais, et surtout, le livre, l'objet, tu te l'appropries.
Matérialisme primaire

Citation :
Tu peux gribouiller dessus, faire des dessins, des commentaires, des collages, plier les feuilles, etc... Et plus tard, si tu relis ce même livre, tu n'auras pas forcément la même lecture ou pensée qu'à une certaine période de ta vie. La trace. Ou l'absence de trace.
Oui et ? Je marque aussi mes livres numérique, avec d'autant plus de plaisir car je peux après effacer ce que j'ai marqué, je suis de ceux qui n'ont jamais abimé un livre, ni en le tachant d'encre, ni en pliant une feuille. Avant j'avais 50 000 marques pages parce que j'aime à lire plusieurs livres en même temps. Aujourd'hui je cliques sur un écran et je peux surligné le mot sur lequel je me suis arrêté, marqué des idées complètes, chercher dans le dictionnaire sans même avoir quitté mon livre des yeux, lire les notes de bas de pages sans avoir a faire une gymnastique folle avec les doigts et recherche la ligne où je m'étais arrêté.

Citation :
Voir des livres alignés sur une étagère, ça donne une certaine échelle aux choses et facilite la compréhension du contexte. Le livre, c'est comme une brique. C'est à l'échelle de l'homme. Le livre donne une proportion aux choses. Le livre est un repère.
(Et il y a aussi la notion de la collection. xD)

Materialisme primaire. J'ai lu une très belle étude là-dessus qui finissait par conclure qu'avoir des livre s'était rassurant, ça n'obligeait pas à le lire et ça faisait paraitre intelligent.

Citation :
Aussi, il n'y a pas que des livres avec des mots. Il y a aussi des livres avec des images.
Quand c'est imprimé, tu ne peux pas zoomer ou dézoomer. L'image est comme ça. À une certaine taille. Et encore une fois, à une certaine échelle. Il faut faire une mise en page. Faire des choix. C'est un travail. Sur une machine, il n'y a quasi plus de limite. Plus de limites, plus de repères, tu n'as plus de notion de rien.
Belle ignorance. Tu peux sans aucun problème faire de la publication avec typologie et respect d'impression avec de l'epub. D'autant plus que depuis des siècles chaque éditeur refait à sa sauce l'impression d'un ouvrage.
Les images sont très belles sur le nook, même si pour le moment elles ne sont qu'en noir et blanc, mais l'eink couleur arrive.

Citation :
C'est comme si tu disais que tu préfèrais écouter une musique format mp3 plutôt qu'en direct dans une salle Scharounienne mdr... ou que les photos numériques sont meilleures que celles d'un argentic! (bon c'est vrai, là je suis limite HS xD)
Dans bon nombre de salle l'acoustique est plus que pourrie, sans compter le connard qui piaf, pète, parle avec son voisin...
Le MP3 est un mauvais format, tout le monde le sais. Enfin, si c'est pour l'écouter sur une chaine à 100€ ou sur les haut parleur d'un ordi le MP3 suffit amplement. (je ne parle même pas des écouteurs à 20€...).
Quand à l'argentic si tous les professionnels l'ont abandonné c'est peut-être parce qu'il y a une raison. La capacité des appareils réflexes aujourd'hui écrase largement tout ce que l'argentic à pu faire. Ca avait un grain différent certes, mai aujourd'hui bien des logiciel peuvent te rendre exactement le même rendu, Yann Arthus Bertrand à fait un jeu très drôle avec ça. Il a prit des photos, a appliqué un filtre "argentic" à celle-ci, les a imprimé et les a montré à tout un tas de badauds qui se sont émerveillés de sont travail rétro.
En fait tu es juste désespérément accrochée au passé pour te rassurer et tu dire que si tout va mal c'est à cause du progrès et que ta place n'est pas ici parce que tout va de travers, la preuve c'est que les outils sont plus mauvais qu'avant. Intéressant, mais totalement faux.[/quote]

Citation :
Mais si l'on poussait le raisonnement à l'extrême, l'objet en lui même, est quasiment aussi important que le contenu.
Encore une fois ce n'est que tu matérialisme. L'intérêt d'un livre ce n'est pas le papier, sinon nous imprimerions des livres remplis de pages blanches et tout le monde serait heureux. Ce qui compte c'est l'idée qu'il véhicule. C'est pour cela qu'un beau jour Gutunberg a reproduit l'imprimerie (et oui il ne 'a pas inventée), plutôt que de laisser les copistes faire (déjà à l'époque on nous sortait la même connerie), c'est pour cela que le livre de poche existe (hormis les matérialistes qui veulent étaler leur argent et qui préfère l'édition chère, ça n'a jamais dérangé personne) et enfin pour finir la plus part des auteurs ne font même pas de mise en page. Elle est faite uniquement par les éditeurs afin de mieux vendre. Donc l'argument ne tiens pas. Exemple parfait, les fleurs du mal, qui devait s'appeler les filles de sapho, mais l'éditeur n'aimait pas et puis il trouvait que l'agencement des poèmes n'était pas le bon et donc il a fait l'édition que nous connaissons aujourd'hui et que certains défendent bec et ongle, uniquement par conformisme et ignorance. J'ai pris celui-là nous aurions pu en prendre bien d'autre, déjà tout ceux manuscrits...

Citation :
Certes, ce ne sont que des détails. Et dans le fond, tu as raison, seul compte le texte.
Mais comme dirait un grand homme, "Dieu est dans les détails". Saint François d'Assise

Dieu n'a rien à faire dans les affaire de hommes (puisque nous sommes dans les citations) et l'enfer est pavé de bonnes intentions.
Bref il y a pas UN argument de valable dans tout ce que tu as mis. C'est normal, tu es dans l'ignorance complète, repoussant simplement parce que tu penses que.
J'ai acheté la vie de Steve Jobs en livre et en epub. La mise en page est identique, es images identiques le texte...
Je l'ai acheté en livre parce qu'originellement l'epub devait sortir deux mois après le livre papier. Je me suis dis que dans ce temps j'aurais eu le temps de le lire. Sauf que voilà il est sorti deux jours avant. Je me suis dis à la sortie de l'epub, oui mais en livre c'est mieux. Sauf que voilà, j'ai reçu par la poste un pavé de 670 pages. Comme j'ai dis je déteste abimer un livre. J'ai donc commencé par le lire sur ce pavé, puis j'ai perdu la page parce que comme toujours quand je suis coupé dans ma lecture je prends rarement le temps de marqué (par l'esprit et le marque page) l'endroit où je me suis arrêté. Il a fallu que je me déplace reprenant le boulot, dans ce choix cornélien j'ai préféré acheter l'epub, plutôt que de déplacer le livre. J'en ai lu bien plus sur le nook qu'il m'aurait été possible de lire avec le livre. Pendant les repas aux restaurants, (si de la sauce éclabousse le nook, tu mets un coup de serviette et hop nous n'en parlons plus, sur le papier...), je suis rentré le weekend et j'ai fini le livre sur le papier. Rien de plus facile j'avais le numéro de page.
Quand je suis arrivé au bout j'ai conclu d'un chose absolument évidente. Je n'ai pas pris plus de plaisir sur un support que sur l'autre, mais le nook a des avantages de pratiques qui rend obsolète n'importe quel livre que ce soit.
Je n'achèterai donc plus que les livres que je ne trouve pas en epub (il y en a encore beaucoup malheureusement, les éditeurs aillant les mêmes arguments que toi, simplement pour préserver les buisness parce qu'ils n'ont toujours pas compris qu'ils feraient bien plus d'argent en vendant 500 000 livres quand en vendant 5000.
Genre je suis en train de relire l'enchanteur de Merle et je suis obligé de le lire sur papier parce qu'i n'existe pas en epub et ça m'embête drôlement parce qu'il n'y a pas moins pratique qu'un livre pour lire.

Voilà, voilà. Il y a UNE bonne raison à préférer le papier au numérique. Les formats propriétaires, mais même celui-ci reste un faux problème puisque l'on peut le pallier. Ça demande juste un autre usage, mais après tout chaque objet demande un usage particulier.

_________________
"un jeune homme ardent au plaisir, ayant tous les goûts pour jouir, faisant tous les métiers pour vivre
maître ici, valet là, selon qu'il plaît à la fortune ; ambitieux par vanité, laborieux par nécessité, mais paresseux..."(Figaro, acte 5 scène 3)
οι αρχειν βουλομενοι
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bunpaikaisou.bbactif.com
Pouky
Pandaphile
Pandaphile


Féminin Nombre de messages : 2916
Age : 27
Localisation : Normandie <3
Humeur : Sadique
Nesussien : Normand(e)
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Ven 3 Aoû - 10:36

Faut aussi se dire qu'on s'habitue bien plus vite à la lecture d'un epub/pdf que celui d'un livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desmotsetdescharacters.wordpress.com/
Sissiangel
Habitué
Habitué


Féminin Nombre de messages : 154
Age : 22
Localisation : Sur Terre, car je n'ai pas su quoi choisir du Paradis ou de l'Enfer
Date d'inscription : 13/06/2012

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Ven 3 Aoû - 13:43

Salut tout l'monde !
Personne n'a un bon plan Camping pour cet été ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-no-gensen.net/Forum_v1/
Watt
Roi des Singes
Roi des Singes


Masculin Nombre de messages : 4257
Age : 27
Localisation : Sur les ruines fumante de Sodome et Gomorrhe
Humeur : Doucement Pervers
Nesussien : Normand(e)
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Ven 3 Aoû - 14:43

Sissiangel a écrit:
Salut tout l'monde !
Personne n'a un bon plan Camping pour cet été ?

MDR

TU demandes un plan camping sur le forum ? Tu cherches a ameuter tout les pervers et renard du coin ? xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Ven 3 Aoû - 21:08

@ Nesus: Je ne vois pas en quoi posséder un livre ferait de moi une personne plus matérialiste qu'un possesseur de nook mais bon... Tu as un sacré problème avec matériel et immatériel, réel ou virtuel.

Le jour où tu seras passé de l'autre côté du miroir, tu me tiens au courant.

De plus, je n'ai jamais dit que je ne l'étais pas matérialiste... Et ce n'est pas moi qui parle d'argent du matin au soir...

Citation :

Absurde, l'homme est dépendant de la machine, si tant est que l'on puisse être dépendant de ce que l'on fabrique. D'autant plus qu'un nook tient la charge pendant un mois. Donc si tu arrives à tomber à court de courant c'est bien que tu es le dernier des débiles, pas être capable de mettre un appareil sur une prise de courant ou usb pendant un mois un appareil, ça devient du très lourd.
Nous y arrivons bien avec les ordinateurs et les téléphones...

Eh bien, reprend ton argument de tantôt >
Nesus a écrit:
TU ne t'attaches pas au texte, qui est finalement le seul intérêt d'un livre, c'est de transmettre une idée par des mots, mais à l'objet en lui même. L'amas de papier, de colle et de carton (voire, or et peau) qui constitue un livre. Ce n'est que du matérialisme.

Ton argument était absurde. Si tu n'étais pas matérialiste, tu n'accorderais pas autant d'importance à posséder un livre ou un nook. Tu te concentrerais sur un texte tout au plus. Et encore. Tu serais en train de lire un texte plus intelligent que mes inepties.
Alors si l'on doit raisonner par l'absurde, au temps y aller franco.
Il est vrai que ton téléphone n'est jamais tombé à court de batterie. Mais si tel était le cas, tu serais donc cataloguer "comme le dernier des débiles".
D'autant plus que le nook, il est vrai, n'est pas "made in thailand" et n'absorbera pas plus d'énergie que ça.
Les livres par contre eux, y' a de la colle, du carton et tout ça.

Citation :

Ca c'est ce que tu imagines. Il n'y a absolument aucunes différence entre le eink et le papier. Aucune puisque le eink est une impression. La seule différence c'est que celle-là s'efface avec les ions.

Si c'est une impression et qu'il n'y a absolument aucune différence, au tant prendre l'impression telle quelle.

Citation :

Désolé, mais un bout de papier ne m'apporte pas plus de souvenir qu'un bout de plastique (d'autant plus que ce bout de plastique aura le droit de collecter bien plus de souvenir parce qu'il sera associé à un bien plus grand nombre de lecture qu'un livre à usage presque unique). Il y a longtemps que je n'utilise plus mes livres comme éventail, le ventilateur c'est bien plus efficace. Je ne renifle jamais mes livres et je déteste l'odeur de l'encre neuve. Par contre je reconnais que j'aime le vieux papier, mais pour ce plaisir j'ai suffisamment de vieux livres dans ma bibliothèque que je n'ai plus besoin de balader maintenant.

Je n'ai jamais dit qu'un matériau était supérieur à un autre. Le marbre est égal au parpaing.
J'ai plus d'expériences avec le papier. Ceci explique sans doute cela. C'est mon côté romantique.


Citation :

Oui et ? Je marque aussi mes livres numérique, avec d'autant plus de plaisir car je peux après effacer ce que j'ai marqué, je suis de ceux qui n'ont jamais abimé un livre, ni en le tachant d'encre, ni en pliant une feuille. Avant j'avais 50 000 marques pages parce que j'aime à lire plusieurs livres en même temps. Aujourd'hui je cliques sur un écran et je peux surligné le mot sur lequel je me suis arrêté, marqué des idées complètes, chercher dans le dictionnaire sans même avoir quitté mon livre des yeux, lire les notes de bas de pages sans avoir a faire une gymnastique folle avec les doigts et recherche la ligne où je m'étais arrêté.

La recherche est plus intéressante que le but de la recherche. Le raisonnement plus intéressant que le résultat.
Je vais plus vite à marquer à la main sur du papier. Et si j'utilise un crayon, je peux aussi effacer. En cela, rien de nouveau.

Citation :
Materialisme primaire. J'ai lu une très belle étude là-dessus qui finissait par conclure qu'avoir des livre s'était rassurant, ça n'obligeait pas à le lire et ça faisait paraitre intelligent.

Il ne faut pas croire tout ce qu'on lit. Mais du coup, si les livres disparaissaient, cela mettrait en péril une bonne partie de la population qui se veut paraître intelligente aux yeux du monde.
Le livre est rassurant oui dans le sens où ça donne une dimension aux choses. Une limite.
Tout devient confus avec les tonnes d'informations qu'on nous bazarde. Et les tonnes de textes qu'il y a dans un nook.
Les forums en sont la preuve.
Et puis déjà, rien que le nom, "nook". LOL.

Citation :
Belle ignorance. Tu peux sans aucun problème faire de la publication avec typologie et respect d'impression avec de l'epub. D'autant plus que depuis des siècles chaque éditeur refait à sa sauce l'impression d'un ouvrage.
Les images sont très belles sur le nook, même si pour le moment elles ne sont qu'en noir et blanc, mais l'eink couleur arrive.

Le format d'un livre change. Le format du nook non. L'épaisseur d'un livre change, l'épaisseur du nook non.
Le poids d'un livre change, le poids d'un nook non. La taille et la forme d'un livre changent, la taille et la forme d'un nook non.
Le ressenti n'est pas pareil que de tenir un nook, certes très confortable. Le nook porte à confusion, parce que déjà, il contient plusieurs textes de toute sorte.
Mais ce ne sont certes que des détails...
Le jour où le nook ne sera plus une pâle imitation du livre, eh bien ce jour là, j'en achèterai sans doute un. Matérialisme oblige.


Citation :
Dans bon nombre de salle l'acoustique est plus que pourrie, sans compter le connard qui piaf, pète, parle avec son voisin...
La faute aux architectes sans doute.
Sinon, oui, nous vivons encore en société jusqu'à preuve du contraire. Même derrière un ordinateur.


Citation :
Le MP3 est un mauvais format, tout le monde le sais. Enfin, si c'est pour l'écouter sur une chaine à 100€ ou sur les haut parleur d'un ordi le MP3 suffit amplement. (je ne parle même pas des écouteurs à 20€...).
Quand à l'argentic si tous les professionnels l'ont abandonné c'est peut-être parce qu'il y a une raison. La capacité des appareils réflexes aujourd'hui écrase largement tout ce que l'argentic à pu faire. Ca avait un grain différent certes, mai aujourd'hui bien des logiciel peuvent te rendre exactement le même rendu, Yann Arthus Bertrand à fait un jeu très drôle avec ça. Il a prit des photos, a appliqué un filtre "argentic" à celle-ci, les a imprimé et les a montré à tout un tas de badauds qui se sont émerveillés de sont travail rétro.
En fait tu es juste désespérément accrochée au passé pour te rassurer et tu dire que si tout va mal c'est à cause du progrès et que ta place n'est pas ici parce que tout va de travers, la preuve c'est que les outils sont plus mauvais qu'avant. Intéressant, mais totalement faux.

Comme d'habitude, tu me fais dire ce que je n'ai pas dit... Aimer le papier c'est être raccrochée au passé...? MDR
C'est une idée bien vieille pourtant que de penser que le progrès résoudra tous nos problèmes. Si un nouvel objet améliore l'objet qu'il est sensé substituer je veux bien. Mais si c'est pour faire la même chose mais en moins bien. Autant s'abstenir. Rien est à inventer, il faut tout réinventer. Faisons le bien. Il ne faut pas croire non plus que tout est linéaire... Ce n'est pas parce que c'est plus récent que c'est forcément mieux. Et vice versa, je te l'accorde.
De plus, tu écriras ou tu dessineras toujours plus vite à la main qu'avec une machine. Tout du moins pour l'instant.

Citation :
Encore une fois ce n'est que tu matérialisme. L'intérêt d'un livre ce n'est pas le papier, sinon nous imprimerions des livres remplis de pages blanches et tout le monde serait heureux. Ce qui compte c'est l'idée qu'il véhicule. C'est pour cela qu'un beau jour Gutunberg a reproduit l'imprimerie (et oui il ne 'a pas inventée), plutôt que de laisser les copistes faire (déjà à l'époque on nous sortait la même connerie), c'est pour cela que le livre de poche existe (hormis les matérialistes qui veulent étaler leur argent et qui préfère l'édition chère, ça n'a jamais dérangé personne) et enfin pour finir la plus part des auteurs ne font même pas de mise en page. Elle est faite uniquement par les éditeurs afin de mieux vendre. Donc l'argument ne tiens pas. Exemple parfait, les fleurs du mal, qui devait s'appeler les filles de sapho, mais l'éditeur n'aimait pas et puis il trouvait que l'agencement des poèmes n'était pas le bon et donc il a fait l'édition que nous connaissons aujourd'hui et que certains défendent bec et ongle, uniquement par conformisme et ignorance. J'ai pris celui-là nous aurions pu en prendre bien d'autre, déjà tout ceux manuscrits...

C'est pourquoi, je ne me suis pas attardée uniquement sur le matériau papier. L'intérêt du livre ce n'est pas QUE le papier. L'intérêt du livre, ce n'est pas QUE le texte. Car la forme peut aussi être au service du contenu, images ou textes.
Et Les pages pourraient être en plastique ou en pierre, qu'importe.
La forme est importante, c'est en elle que tu retrouveras l'Homme.

Citation :
Dieu n'a rien à faire dans les affaire de hommes (puisque nous sommes dans les citations) et l'enfer est pavé de bonnes intentions.

Ce n'est pas à SAINT THOMAS D'AQUIN auquel je faisais allusion, mais à Mies Van Der Rohe.
Dieu n'a rien à faire dans les affaires des hommes certes. Mais c'est à travers les détails qu'on peut prétendre atteindre le divin. Le détail appartenant à un tout. Et le tout comme un détail. Du local au global. Quelque chose qu'on ne voit pas de prime abord mais qui répond à quelque chose de plus universel. Toi qui est si attaché à dire que les choses ne sont pas forcément telle qu'on les voit.
"L'enfer est pavé de bonnes intentions." Mais le Paradis aussi.

Citation :
Bref il y a pas UN argument de valable dans tout ce que tu as mis. C'est normal, tu es dans l'ignorance complète, repoussant simplement parce que tu penses que.

Tu pourrais effectivement bien m'en apprendre à ce compte là.
Cesse donc tes sophismes avec moi, je pense qu'on a dépassé ce stade fratellucciu... Ca ne sert à rien de remuer la queue et de faire le beau. Je n'en vois pas l'utilité, vu que tu n'as plus rien à prouver sur ce forum je crois.

Citation :
J'ai acheté la vie de Steve Jobs en livre et en epub. La mise en page est identique, es images identiques le texte...
Je l'ai acheté en livre parce qu'originellement l'epub devait sortir deux mois après le livre papier. Je me suis dis que dans ce temps j'aurais eu le temps de le lire. Sauf que voilà il est sorti deux jours avant. Je me suis dis à la sortie de l'epub, oui mais en livre c'est mieux. Sauf que voilà, j'ai reçu par la poste un pavé de 670 pages. Comme j'ai dis je déteste abimer un livre. J'ai donc commencé par le lire sur ce pavé, puis j'ai perdu la page parce que comme toujours quand je suis coupé dans ma lecture je prends rarement le temps de marqué (par l'esprit et le marque page) l'endroit où je me suis arrêté. Il a fallu que je me déplace reprenant le boulot, dans ce choix cornélien j'ai préféré acheter l'epub, plutôt que de déplacer le livre. J'en ai lu bien plus sur le nook qu'il m'aurait été possible de lire avec le livre. Pendant les repas aux restaurants, (si de la sauce éclabousse le nook, tu mets un coup de serviette et hop nous n'en parlons plus, sur le papier...), je suis rentré le weekend et j'ai fini le livre sur le papier. Rien de plus facile j'avais le numéro de page.
Quand je suis arrivé au bout j'ai conclu d'un chose absolument évidente. Je n'ai pas pris plus de plaisir sur un support que sur l'autre, mais le nook a des avantages de pratiques qui rend obsolète n'importe quel livre que ce soit.
Je n'achèterai donc plus que les livres que je ne trouve pas en epub (il y en a encore beaucoup malheureusement, les éditeurs aillant les mêmes arguments que toi, simplement pour préserver les buisness parce qu'ils n'ont toujours pas compris qu'ils feraient bien plus d'argent en vendant 500 000 livres quand en vendant 5000.
Genre je suis en train de relire l'enchanteur de Merle et je suis obligé de le lire sur papier parce qu'i n'existe pas en epub et ça m'embête drôlement parce qu'il n'y a pas moins pratique qu'un livre pour lire.

Voilà, voilà. Il y a UNE bonne raison à préférer le papier au numérique. Les formats propriétaires, mais même celui-ci reste un faux problème puisque l'on peut le pallier. Ça demande juste un autre usage, mais après tout chaque objet demande un usage particulier.

Je ne vois pas comment tu pourras pallier ce problème avec un nook. Mais là aussi, tu dois avoir un élément de réponse.
La tâche que tu aurais faite sur ton livre, c'est ce qu'on appelle plus communément la Vie. Et puisque tu ne supportes pas entendre parler les voisins, ni sentir leurs pets, ou que sais-je encore, pourquoi continuer à te balader, à sortir au restaurant, etc?
Du coup, nicher dans ta forteresse de solitude, le nook n'aurait plus aucune utilité pour toi, tu pourras poser sur ta table ou dans ton lit un magnifique livre unique (quand bien même il serait tiré en série.)
Le nook certes c'est pratique, commode, tu peux stocker une grande quantité de textes etc.
Mais je trouve qu'il enlève pas mal de choses au livre objet.
Et pourquoi avoir fini le livre sur le papier et pas sur le nook?
Si tu n'étais pas matérialiste, tu ne t'attacherais ni aux textes ni aux mots. En quoi abîmer tes livres serait-il si embêtant, vu que tu n'es pas matérialiste? Après tout, ce n'est que du papier. Tu pourrais balancer ton nook par la fenêtre. Après tout ce n'est que du plastique. Parce que tu ne pourrais alors plus lire de textes? Ce ne serait peut-être pas plus mal...
Rien de plus dangereux que des textes et des mots qui se baladent dans la cervelle d'un homme diabolique tel que toi...
Revenir en haut Aller en bas
Nesus
Nesus
Nesus


Nombre de messages : 6844
Localisation : Ici et ailleurs
Humeur : M alicieuse
Nesussien : Fidèle
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Sam 4 Aoû - 2:57

Tu vois ce qui et très amusant avec toi, c'est que tu es persuadée que lorsque quelqu'un fait une critique, c'est forcément qu'il ne fait pas partie de l'objet critiqué. Comme toujours, tu as l'impression que je me suis hissé quelque part au-dessus ou en-dessous et que je peux de loin faire une critique des faits, éléments, lieux sans en faire partie.
Je vais donc répondre à la question qui est revenue trois fois. Oui je suis matérialiste, dans une certaine mesure. La différence entre toi et moi c'est que j'arrive à en voir l'absurdité. Ca ne veut pas dire que je n'ai aps de penchant pour le matérialisme, ça veut simplement dire que je sais l'analyser. Si j'ai un nook ce n'est pas pour posséder l'objet, qui n'est qu'un bout de plastique pratique, c'est pour me permettre d'acquérir une idée supplémentaire. Je n'aime pas mon nook, le jour où je trouverai mieux, je n'aurai aucun mal à m'en défaire. Il est juste pratique et qui plus est beaucoup plus pratique que le livre. Cela malgré des années d'utilisation du livre, ce qui a créé des habitudes qui sont toujours là, d'où la bibliothèque. Je ne m'en débarrasse pas parce qu'elle est encore pratique, pleine de contraintes et de défauts, mais encore pratique.


Ghjinestra a écrit:
@ Nesus: Je ne vois pas en quoi posséder un livre ferait de moi une personne plus matérialiste qu'un possesseur de nook mais bon...

Citation :
Tu as un sacré problème avec matériel et immatériel, réel ou virtuel.
Aucun, simplement parce que nous ne pouvons avoir de problème avec ce qui n'existe pas. Si tu arrives à définir quelque chose de virtuel c'est que tu n'es pas réel et inversement. Quand à l'immatériel, le jour où nous aurons prouvez qu'il existe, je commencerai à en parler et peut être le concevoir.

Citation :
De plus, je n'ai jamais dit que je ne l'étais pas matérialiste... Et ce n'est pas moi qui parle d'argent du matin au soir...

Ca tombe bien moi non plus, d'ailleurs tout ceux qui me connaissent savent que l'argent et moi n'avons jamais fait bon ménage. Ce n'est qu'un moyen. C'est comme le nook, pour le moment nous n'avons pas trouvé mieux, mais c'est bourré de défaut. Sauf que l'argent est un mal ignoré.


Citation :

Ton argument était absurde. Si tu n'étais pas matérialiste, tu n'accorderais pas autant d'importance à posséder un livre ou un nook. Tu te concentrerais sur un texte tout au plus.
Rhoo ne te fais pas passer pour une buse. Tu sais très bien que l'immense avantage de la possession, c'est la possibilité de jouir des objets à tout moment. Ces objets contenant des idées, les avoir permet de revenir à ces idées. La bibliothèque publique c'est bien, mais quand on n'a pas besoin de revenir à l'ouvrage. Or personne de sensé ne peut se passer de l'ouvrage. Sauf à avoir une mémoire inhumaine et pouvoir relire le texte sans support, mais je vois mal comment relire avec du par coeur.


Citation :
Il est vrai que ton téléphone n'est jamais tombé à court de batterie. Mais si tel était le cas, tu serais donc cataloguer "comme le dernier des débiles".
D'autant plus que le nook, il est vrai, n'est pas "made in thailand" et n'absorbera pas plus d'énergie que ça.
Les livres par contre eux, y' a de la colle, du carton et tout ça.
Là je crois que tu as raté quelque chose. Ou alors j'ai oublié de savoir lire et surtout de comprendre. Va pour l'absurdité de la première partie. Dans la seconde par contre il manque quand même un fil conducteur pour que je comprenne ce que tu voulais exprimer.

Citation :
Si c'est une impression et qu'il n'y a absolument aucune différence, au tant prendre l'impression telle quelle.
Pourquoi gardé l'impression ? Pour continuer à abattre des arbres ? Pour continuer les déchets ?
Bon je vois d'ici ta réponse, oui avec un nook il y a aussi des déchets, mais vu qu'avec un nook nous lisons beaucoup de livre et que ça duré de vie est bien supérieure au livre, l'équation est facile à comprendre. Tu ne garderais l'impression que parce qu'elle est venue avant ?

Citation :
Je n'ai jamais dit qu'un matériau était supérieur à un autre. Le marbre est égal au parpaing.
Je vais être chiant, mais je peux te jurer que non.

Citation :
J'ai plus d'expériences avec le papier. Ceci explique sans doute cela. C'est mon côté romantique.

Ce n'est pas romantique que j'aurais utilisé, mais bon tu as le droit de te mettre dans la case que tu veux avec les arguments que tu veux.


Citation :
La recherche est plus intéressante que le but de la recherche. Le raisonnement plus intéressant que le résultat.

Ca c'est vrai que dans l'idéal, dans la vérité des faits : non ; à moins d'avoir une vie à perdre... S'il suffisait de s'égarer pour apprendre, il y a longtemps que tous les clodos seraient albert einstein...

Citation :
Je vais plus vite à marquer à la main sur du papier.Et si j'utilise un crayon, je peux aussi effacer. En cela, rien de nouveau.
Pourquoi la sténo se fait avec une machine ? Pourquoi l'homme à inventé la roue et pourquoi a t-il inventé le vélo ? Si je ne sais pas faire de vélo faut-il conclure que je vais plus vite à pieds qu'à vélo ?

Citation :

Il ne faut pas croire tout ce qu'on lit. Mais du coup, si les livres disparaissaient, cela mettrait en péril une bonne partie de la population qui se veut paraître intelligente aux yeux du monde.
Non, néanmoins ça, c'est loin d'être une contre vérité. L'étude était très intéressante et elle ne faisait que mettre en lumière quelque chose que j'avais remarqué depuis longtemps. Mes premiers cobayes aillant été mes parents.

Citation :
Le livre est rassurant oui dans le sens où ça donne une dimension aux choses. Une limite.
Si tu trouve une limite à un livre, c'est que tu es triste. Le mot fin n'est pas une limite, c'est simplement là que l'auteur ne souhaite ou ne veut continuer, la limite après tu te la fixes ou pas. Si c'est pour du conformisme, non merci, je ne risque pas de donner.

Citation :
Tout devient confus avec les tonnes d'informations qu'on nous bazarde.

Suffit de savoir faire le tri, nous ne subissons que ce que nous voulons bien subir, par paresse ou facilité.

Citation :
Et les tonnes de textes qu'il y a dans un nook.
J'ai exactement 26 livres dans mon nook, ils attendent sagement que l'intégralité soit lu pour que d'autres viennent les remplacer. Certains resterons parce que je souhaiterais les avoir sous le main facilement, il seront alors archivés dans une partie précise du nook, le reste disparaitra, simplement parce que je me débarrasse de tout ce qui me parait superflus.

Citation :
Et puis déjà, rien que le nom, "nook". LOL.
Un nom est un nom. Ne jugeons pas les chose sur leur apparence. Il y a bien le plus grand joueur de tennis du monde qui s'appelle Roger...

Citation :
Le format d'un livre change. Le format du nook non. L'épaisseur d'un livre change, l'épaisseur du nook non.
Le poids d'un livre change, le poids d'un nook non. La taille et la forme d'un livre changent, la taille et la forme d'un nook non.
Techniquement si, le poids change, nous ne serons jamais capable de nous en rendre compte, mais une donnée à bien un poids, plus tu mets de données dans un ordi, plus son disque dur pèse lourd, c'est la même chose pour tout, c'est juste que c'est tellement infime comme différence que seuls quelques tarés ont eu l'idée de vérifier, ça c'est juste pour l'info ^^.

Donc si je suis ton raisonnement, le jour où j'ai lu le père goriot sur une édition pas chère, jeunesse machin chose acheté pour l'école, ma lecture a été différente du jour où je l'ai lu dans l'édition jean de Bonnot ?
Dommage je ne m'en suis aps rendu compte...

Citation :
Le nook porte à confusion, parce que déjà, il contient plusieurs textes de toute sorte.
Mais ce ne sont certes que des détails...
Développe s'il te plait. En quoi un objet qui en regroupe plusieurs porte à confusion ? Soit précise parce que j'ai déjà une réponse acide à fournir.

Citation :
Le jour où le nook ne sera plus une pâle imitation du livre, eh bien ce jour là, j'en achèterai sans doute un. Matérialisme oblige.
Tu peux déjà alors, à moins que tu puisses lire ton journal, répondre à tes mails, naviguer sur internet et lire tes mangas depuis ton livre. Le nook est un objet de lecture, pas un livre.


Citation :
La faute aux architectes sans doute.
Sinon, oui, nous vivons encore en société jusqu'à preuve du contraire. Même derrière un ordinateur.

Je suis d'accord, ça ne m'empêche pas d'en voir les défauts. Et puis je ne te fournissais cette réponse que parce que tu me parlais de qualité et de musique.


Citation :
Aimer le papier c'est être raccrochée au passé...? MDR
Non mais défendre le livre contre le nook parce qu'il est mieux, oui. Encore plus avec des arguments non pertinents. Reviens au débat s'il te plait. Je ne sais pas si tu as voulu me perdre, mais si c'est le cas, j'ai été sous estimé.
D'ailleurs si tu veux mon avis, je pense que le papier n'a plus d'intérêt. Il vieillit mal, il est fragile et se transporte difficilement. Pour le conserver, il faut construire des édifices qui ne peuvent servir qu'à lui. La bibliothèque d'Alexandrie sera toujours en ma mémoire. Alors que le net lui, il est éternel. Il y aura toujours un gugusse perdu quelque par qui aura conservé une partie de celui-ci, simplement parce que c'est très facile, à la porté de tous. Il est donc très facile avec tous ces petits bouts de le reconstruire, même s'il venait a être détruit. Donc oui je pense que le papier est l'archétype du passé, mais j'ai largement débordé du sujet.

Citation :
C'est une idée bien vieille pourtant que de penser que le progrès résoudra tous nos problèmes. Si un nouvel objet améliore l'objet qu'il est sensé substituer je veux bien.
J'évite de penser, je préfère les faits.

Citation :
Mais si c'est pour faire la même chose mais en moins bien.
Tu sais qu'avec cette phrase, tu as tué les trois quart de ce que tu as contre argumenté avant ?
Le livre ne fera jamais aussi bien que l'eink. Il a simplement 2500 ans de trop pour.

Citation :
De plus, tu écriras ou tu dessineras toujours plus vite à la main qu'avec une machine.
Faux, faux, faux et archi faux. Ca c'est la pis des inepties que tu aies pu jamais écrire. Quand je lis ça j'ai même pas envie de répondre tellement c'est stupide. Je dois taper 4 ou 5 fois plus vite à la machine que je n'écris. C'est logique. Mon pauvre poignet ne pourra jamais compenser l'utilisation de dix doigts. C'est bien pour cela que l'homme à eu l'idée d'inventer la machine. Si tu prends un homme, il est, des animaux, le plus lent qui soit sur terre. Donne lui un vélo et il devient le plus rapide, donne lui une voiture et il est plus rapide encore. La mauvaise maitrise de l'outil par un certain nombre ne veut pas dire que l'outil est mauvais. De même pour le dessin. Si je dois dessiner à la main pour faire le moindre dessin il me faut des heures, ne serait ce que par moment je dois reprendre le dessin et gommer. Prends une tablette graphique. Vois le temps que tu gagnes et après nous en reparlerons. Mon frère aime faire de la bd, il dessine sur un écran. Ce n'est pas par plaisir, c'est parce que pour faire une gouache il lui faut une 15 ène de minutes avec plusieurs couches comprises. Avec la toile, il lui faudrait plusieurs jours, rien que pour attendre que ça sèche.


Citation :

C'est pourquoi, je ne me suis pas attardée uniquement sur le matériau papier. L'intérêt du livre ce n'est pas QUE le papier. L'intérêt du livre, ce n'est pas QUE le texte. Car la forme peut aussi être au service du contenu, images ou textes.
Et Les pages pourraient être en plastique ou en pierre, qu'importe.
La forme est importante, c'est en elle que tu retrouveras l'Homme.

Donc chaque fois que l'on change de forme nous tuons l'homme ?
Désolé, mais j'aime à pensé que l'homme réside dans ses idées et que la forme n'a aucune importance. Jusqu'ici l'histoire m'a prouvé que j'avais raison. Peut-être un jour le marketing nous prouvera que non. Pour le moment j'en reste à mon vécu. La forme n'a aucune importance. S'il faut une forme pour véhiculé une idée, c'est que l'idée est vide de sens et même la forme ne lui donnera pas de substance. La forme c'est l'excuse des médiocres pour faire croire qu'ils y a une justification à ce qu'ils ont fait et veulent faire. Un livre ce n'est que du texte, on peut y mettre de belles images (et j'adore mon édition de la divine comédie avec les gravure de Gustave Doré), mais ce n'est que de la fioritures, ça n'a aucun intérêt en soi.
Tu penses cela uniquement parce qu'une belle couverture te fais acheter un livre.
Par dela cela, la forme peut-être largement respectée sur un nook. La magie de la programmation c'est qu'on peut lui faire faire ce que l'on veut.

Citation :
Ce n'est pas à SAINT THOMAS D'AQUIN auquel je faisais allusion, mais à Mies Van Der Rohe.
Et bien maintenant tu sauras que ton cher personnage n'a fait que reprendre saint thomas, ainsi que tout ce que tu définissais après.
Je vais te citer un illustre inconnu que j'aime beaucoup "si tu cherches dieu, c'est que tu t'es déjà perdu". Le détail n'existe que parce que tu veux qu'il existe, comme le tout. Donc nous pouvons jouer longtemps à redefinir qui est le plus important et que trouvons nous dans l'un et l'autre, ce n'est qu'histoire d'interprétation.

Citation :
Tu pourrais effectivement bien m'en apprendre à ce compte là.

Non je ne le peux pas. Comme je dis toujours seuls ceux qui veulent être sauvés qui le sont. Le jour où tu voudras savoir tu trouveras, je ne pense pas pouvoir apprendre quoi que ce soit à qui que ce soit, ça ne m'empêche pas de vouloir te bousculer pour que cette ignorance change.

Citation :
Je ne vois pas comment tu pourras pallier ce problème avec un nook. Mais là aussi, tu dois avoir un élément de réponse.

Simplement parce qu'à l'inverse du kindle, il n'utilise pas de format propriétaire. L'epub est totalement libre. Dans sa conception, parce qu'il n'est qu'un en-tête indiquant la forme qui doit être prise et du texte brute. Donc c'est libre. Tu peux en refaire ce que tu veux, à partir de ce moment tu es sûr de pérenniser la compatibilité avec tout ce qui viendra ensuite. Il suffira de la transformer.

Citation :
La tâche que tu aurais faite sur ton livre, c'est ce qu'on appelle plus communément la Vie.
Non c'est une maladresse de la vie. Ce n'est pas parce que nous sommes incapable de faire en sorte qu'elles ne soient pas présentes qu'il faut pour autant les accepter. Il y a déjà suffisamment de choses que nous détruisons, salissons et transformons pour ne pas en rajouter plus qu'il n'en faut.

Citation :
Et puisque tu ne supportes pas entendre parler les voisins, ni sentir leurs pets, ou que sais-je encore, pourquoi continuer à te balader, à sortir au restaurant, etc?
La réponse serait l'obligation, dans le cas dont nous parlions. Sinon j'arrive très bien à supporter le monde entier. J'ai une super capacité à l'ignorance de la vie de mon prochain. Ca m'évite d'avoir à lui casser les pieds.

Citation :
Du coup, nicher dans ta forteresse de solitude, le nook n'aurait plus aucune utilité pour toi, tu pourras poser sur ta table ou dans ton lit un magnifique livre unique (quand bien même il serait tiré en série.)
Non parce que le nook à l'avantage d'être tous les livres à la fois. Malheureusement le papier lui est figé et il ne peut évoluer avec mes envies, mes désirs et mes besoins. Le nook y arrive très bien.


Citation :
Mais je trouve qu'il enlève pas mal de choses au livre objet.
Entièrement d'accord. Il le détruit totalement, c'est pour cela qu'il te donne tant de boutons et que je le trouve vraiment bien pensé. Il ne laisse que le but de l'objet. Un livre n'est qu'un moyen, il ne devrait en aucun cas être un objet. Le nook par sa pluralité est obligatoirement un moyen et non un objet. Le moyen de lire et non l'objet d'un achat ou d'une possession. Tout redevient intangible, de l'esprit pur, juste des idées qui véhiculent.

Citation :
Et pourquoi avoir fini le livre sur le papier et pas sur le nook?
Très simplement parce que je suis quelqu'un d'extrêmement logique, si je n'avais pas lu sur le livre, j'aurais acheté le livre pour rien. Afin que mon achat ne soit pas inutile, j'ai lu dessus. C'est juste histoire de se donner bonne conscience. Moi aussi j'aime bien de temps en temps, j'en reconnais la bêtise et l'absurdité, mais j'ai quand même besoin de le faire.
Il ne faut jamais perdre toutes ces petites manies qui remplissent la vacuité.

Citation :
Si tu n'étais pas matérialiste, tu ne t'attacherais ni aux textes ni aux mots.
Citation :

Absolument rien à voir. Les mots sont le reflet d'un pensé, un mot n'a jamais la même signification qu'un autre. Donc nous sommes obligés d'attacher une importance aux mots et les mots formant des textes, l'intérêt est reporté. Ce n'est pas du matérialisme, c'est de la conservation d'idée, dans leur forme la plus authentique possible.Ces idées n'étant jamais nôtre, il ne peut y avoir de matérialisme.

Citation :
En quoi abîmer tes livres serait-il si embêtant, vu que tu n'es pas matérialiste?
J'ai en partie répondu au départ, mais je précise quelque chose. Je n'abime pas mes livres parce que l'on m'a éduqué avec l'idée que le livre était un objet qui se transmettait. Ne souhaitant nullement laisser ma marque dans ce monde, j'aime beaucoup laisser les choses exactement comme elles étaient avant mon arrivée. De plus on m'a apprit qu'il ne fallait pas abimer un livre et comme je trouvais ça magique, un livre, je pensais qu'il ne fallait pas l'abimer, les habitudes ont la vie rude et puis je n'en ai pas la nécessité. Donc je ne le fais pas.

Citation :
Tu pourrais balancer ton nook par la fenêtre. Après tout ce n'est que du plastique.

Ca fait aussi partie de son charme, personne n'a été assez stupide pour le sacraliser. Il n'a pas connu l'histoire du papier, si cher, si fragile et si dur à conserver. Il n'a pas connu les difficultés de sa diffusion et des copistes. Donc tout le monde se fiche de savoir s'il va survivre ou non, ce n'est qu'un moyen. Personne n'aura jamais l'idée de faire une autodafé avec lui. Le plus merveilleux c'est qu'il ne m'est même pas indispensable. Je pourrais dans la minutes le remplacer par tout un tas d'autres appareils, qui feront moins bien, mais qui feront quand même. Il est juste pratique et tant qu'il l'est, je le conserve.

_________________
"un jeune homme ardent au plaisir, ayant tous les goûts pour jouir, faisant tous les métiers pour vivre
maître ici, valet là, selon qu'il plaît à la fortune ; ambitieux par vanité, laborieux par nécessité, mais paresseux..."(Figaro, acte 5 scène 3)
οι αρχειν βουλομενοι
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bunpaikaisou.bbactif.com
chewbacca
Wooky
Wooky


Masculin Nombre de messages : 2344
Age : 31
Localisation : pas loin
Humeur : -H +F
Nesussien : Renégat
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Sam 4 Aoû - 9:07

le nook et autre liseuse sont très moyenne niveau BD Wink

le livre permet un aperçu rapide : exemple d'une personne qui fait une thèse noté ses pages en les cornant ou en y insérant un marque pages pour y avoir accès rapidement et ils peuvent écrire directement à l'intérieur. (je crois que certaine liseuse permettent le sur-lignage mais faut connaitre le n° de page pour y accéder rapidement)

Le livre = objet, mais le livre n'est pas que ça, c'est aussi un art : enluminure, maroquinerie, gravure... (pour les plus anciens) qui a laissé des traces : dédicaces, notes, sceau... et pouvant devenir une véritable oeuvre d'art dans le cas de livre d'artiste.
Le livre est aussi unique, un journal intime ou un livre de voyages (dans le temps) ne sont pas forcément vouer à la reproduction. Puis les incunables et les premiers imprimé tu n'en trouvera jamais trace au format ebook, car très durement conservé et les numériser est un risque.

Alors matérialiste, oui j'aime les BD, j'aime voir le dessin imprimé qui le rend tellement différent que sur écran, beaucoup plus vivant moins plat et plus proche de l'original Wink
Mais les liseuse ont leur avantage, il est beaucoup plus simple de trimballer des centaines de livre par cette intermédiaire, le prix c'est aussi beaucoup moins cher a acheté un ebook et comme le signale nesus ça se conserve mieux...

edit : perso si je n’abîme pas mes livres c'est pour les relire avec tout le confort que j'ai pu avoir leur de la première lecture. Juste la sensation de découvrir en moins mais une nouvelle interprétation peut être.

_________________

le Fantrad de webcomics
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nesus
Nesus
Nesus


Nombre de messages : 6844
Localisation : Ici et ailleurs
Humeur : M alicieuse
Nesussien : Fidèle
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Sam 4 Aoû - 10:34

Je vais faire le tri là-dedans parce qu'il y a à boire et à manger.

chewbacca a écrit:
le nook et autre liseuse sont très moyenne niveau BD Wink

le livre permet un aperçu rapide : exemple d'une personne qui fait une thèse noté ses pages en les cornant ou en y insérant un marque pages pour y avoir accès rapidement et ils peuvent écrire directement à l'intérieur. (je crois que certaine liseuse permettent le sur-lignage mais faut connaitre le n° de page pour y accéder rapidement)

Fauc et je vais te le prouver dans la suite du billet.

Citation :
Le livre = objet, mais le livre n'est pas que ça, c'est aussi un art : enluminure, maroquinerie, gravure... (pour les plus anciens) qui a laissé des traces : dédicaces, notes, sceau... et pouvant devenir une véritable oeuvre d'art dans le cas de livre d'artiste.
Oui enfin les livre d'art tu les lis rarement. Et même si tu les lis, ils restent chez toi. C'est UN type de livre particulier. De même que la photo ne remplacera jamais un tableau.

Citation :
Le livre est aussi unique, un journal intime ou un livre de voyages (dans le temps) ne sont pas forcément vouer à la reproduction.
Si tu parles de livre et que pour le définir il faut que tu parles de journal c'est qu'à un moment tu t'es trompé. Garde cette idée en rhétorique elle est salvatrice. Si tu dois changer de vocabulaire, c'est que tu n'es plus dans ton sujet.

Citation :
Puis les incunables et les premiers imprimé tu n'en trouvera jamais trace au format ebook, car très durement conservé et les numériser est un risque.
C'est dommage je n'ai pas gardé le lien, vient d'être numérisé un parchemin japonais datant de V siècle. Ca se lit si tu lis le japonais, ce qui n'est pas mon cas. Le scan comme nous le faisons et comme les gens qui ont les moyens (conservateurs, bibliothèque, musée...), n'a absolument rien à voir. Ils font des scan à plat sans jamais entrer en contact avec le livre en 360000 ppp et en plus ils se permettent des recoupe en 3D. Le pis c'est que tu peux les retrouver, mais bon là nous ne sommes plus dans la même logique.


Le seul truc ou j'aurais dit que j'étais d'accord c'est pour la comparaison de texte. Tu vas pas mettre 3 ou 4 nook les uns à côtés des autres, ça ferait très cher. Enfin, c'est simplement parce que dans les bibliothèques, il n'y a pas encore ce genre de produits en grand nombre à disposition.

Citation :
Alors matérialiste, oui j'aime les BD, j'aime voir le dessin imprimé qui le rend tellement différent que sur écran, beaucoup plus vivant moins plat et plus proche de l'original Wink
Mais les liseuse ont leur avantage, il est beaucoup plus simple de trimballer des centaines de livre par cette intermédiaire, le prix c'est aussi beaucoup moins cher a acheté un ebook et comme le signale nesus ça se conserve mieux...

edit : perso si je n’abîme pas mes livres c'est pour les relire avec tout le confort que j'ai pu avoir leur de la première lecture. Juste la sensation de découvrir en moins mais une nouvelle interprétation peut être.

Après je n'ai rien à redire. C'est clair et assumé. Question de choix. Je ne te le reprocherais pas je suis aussi collectionneurs de BD. Ma bibliothèque déborde et je ne me débarrasserai pas de mes livres. Ca ne m'empêche de voir la supériorité de l'un sur l'autre. Histoire de sentimentalisme, enfin bon la technique avançant assez rapidement un grand nombre de défaut va disparaitre, comme le noir et blanc (niveau de gris).












Les fameuse notes :



Je retrouve les différents marque pages que j'ai mis dans le livre


Je cliques sur un mot je m'ajoute ma petite note


Je la retrouve pendant la lecture avec le petit icon à droite


De même je retrouve l'intégralité de ce que j'ai surligné dans l'ouvrage et la page exacte. Si je clique dessus je me retrouve directement à la page avec le mot surligné.


Je n'ai pas mis de note mais je me souviens du mot que je cherche :


Je change d'ouvrage pour vous montrer que la mise en page ça existe sur le nook


et je retrouve facilement les derniers lus.


Mais bon ce n'est pas qu'un bête livre

vous aurez reconnu la recherche de l'android market

Les joies de l'installation



J'aime vachement les titres qui sont liés au forum... pas du tout des psychopathes...





Enfin la navigation sur le forum n'est pas très simple, mais il a toujours merdé avec android, même sous mon HTC. Très mal adapté. J'aurais pu faire des capture de macgénaration que je lis beaucoup avec mon nook, mais j'ai pas que ça à faire...

Bon d'autres bêtises qu'il faut que je corrige ? Les à priori ont la vie dure...

_________________
"un jeune homme ardent au plaisir, ayant tous les goûts pour jouir, faisant tous les métiers pour vivre
maître ici, valet là, selon qu'il plaît à la fortune ; ambitieux par vanité, laborieux par nécessité, mais paresseux..."(Figaro, acte 5 scène 3)
οι αρχειν βουλομενοι
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bunpaikaisou.bbactif.com
chewbacca
Wooky
Wooky


Masculin Nombre de messages : 2344
Age : 31
Localisation : pas loin
Humeur : -H +F
Nesussien : Renégat
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Sam 4 Aoû - 11:26

je n'avais pas testé toutes les liseuse lorsque je travaillais en bibliothèque (bien que j'étais le beta testeur), donc oui les notes sur les liseuses que j'ai testé y'avait pas certain modèle commençais à le proposer, rétroéclairage non plus.

la BD ça rendait pas grand chose et tu es tout de même limité au N&B sur ce modèle (d'ailleurs du A4 le rendu est peu pratique) car c'est de l'encre électronique (si j'ai bonne mémoire) pas comme ipad par exemple.
en plein soleil ça à un bon rendu maintenant ?

Par contre la numérisation, oui je connais t'inquiète pas (aillant travailler au fond ancien je sais ce que c'est) mais tout les livres ne se mette pas à plat sans subir de gros dégat donc non tout ne se numérise pas.

Pour les livres d'artiste si ça se lis, rien a voir avec les artbook (?) Ce sont généralement des poème et autres dans des format disons plus artistique exemple ici : http://212.99.42.20/opacwebaloes/sliders/expo_2011.html

Non "journal intime" n'est pas réellement une erreur de ma part quel est la définition du livre ?
les journaux tenu dans le temps ont une utilité historique surtout quand c'est des personne "savante" qui les tenais au même titre que des registres >> tout ça est du livre manuscrit et non imprimé. le vocabulaire peux changer car contenue différent : au même titre qu'on utilise BD, Dictionnaire, encyclopédie, Atlas, Roman... la forme reste la même dans ce cas et répondent à la définition du livre.
Ceux là il est évident que ça peut être numérisé, mais les bibliothèque ne le feront pas les numérisation ça a un coup et à part les grande bibliothèque comme la BNF, celle de Lyon ou d'Aix très peu ont les moyens... donc comme c'est vraiment élitiste il ne le font pas.

Puis j'y pense, beaucoup de bibliothèque n'ont d'ailleurs pas les moyens de connaitre l'étendue de leur collection c'est par exemple les cas pour la bibliothèque de Tours qui détruite pendant la guerre à vu sa collection se reformer par un bienfaiteur qui achetait tout ce qu'il trouver sur les marché de Paris (ça valait rien à l'époque et c'était vendu au poid).
Dans leur collection y'a sans doute des choses que tu ne trouvera jamais ailleurs mais même eux ne savent pas ce qu'il possède.
Ou encore la bibliothèque de la citebd à Angoulême qui n'arrive pas à trié toute leur collection, mais là étant plus récent c'est pas introuvable.

_________________

le Fantrad de webcomics
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Watt
Roi des Singes
Roi des Singes


Masculin Nombre de messages : 4257
Age : 27
Localisation : Sur les ruines fumante de Sodome et Gomorrhe
Humeur : Doucement Pervers
Nesussien : Normand(e)
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Sam 4 Aoû - 11:44

chewbacca a écrit:

edit : perso si je n’abîme pas mes livres c'est pour les relire avec tout le confort que j'ai pu avoir leur de la première lecture. Juste la sensation de découvrir en moins mais une nouvelle interprétation peut être.

Voire redécouvrir comme une premier fois le dessins et les textes à la seconde ou troisième lecture.
Mais bon après ça reste des manies xD

Et peut-être que dans 20ans en réouvrant un Sin City je retrouverai quelques choses. Chose évidement qu'une liseuse ne pourrait m’offrir.

Les livres / BD que l'on souhaite garder et bien les achètes ! Pour les autres, une liseuse Nook ou autre est un outil formidable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Sam 4 Aoû - 11:49

Citation :
Tu vois ce qui et très amusant avec toi,

Au moins je t'amuse, c'est déjà ça. flower

Citation :
c'est que tu es persuadée que lorsque quelqu'un fait une critique, c'est forcément qu'il ne fait pas partie de l'objet critiqué.
Comme toujours, tu as l'impression que je me suis hissé quelque part au-dessus ou en-dessous et que je peux de loin faire une critique des faits, éléments, lieux sans en faire partie.

Ce n'est pas une impression. C'est ce que tu fais. Encore une fois, tes actions et tes discours sont en décalage.


Citation :
Je vais donc répondre à la question qui est revenue trois fois. Oui je suis matérialiste, dans une certaine mesure.

Comme tout le monde ici-bas. Je n'avais pas besoin que tu me confirmes ça. J'avais déjà la réponse.
Donc je ne vois pas pourquoi tu veux faire des débats là où il n'y en a pas.
Tu préfères le nook, je préfère le livre. C'est simple, clair et cristallin.
Sortir l'argument du "c'est du dépassé", ça ne me paraît pas suffisant.

Citation :
La différence entre toi et moi c'est que j'arrive à en voir l'absurdité. Ca ne veut pas dire que je n'ai aps de penchant pour le matérialisme, ça veut simplement dire que je sais l'analyser.

Je ne suis pas parfaite. Il arrive que je ne vois rien je te le concède. Ca arrive même très souvent. Mais moi au moins, je pense en avoir conscience, contrairement à d'autres.

Citation :
Si j'ai un nook ce n'est pas pour posséder l'objet, qui n'est qu'un bout de plastique pratique, c'est pour me permettre d'acquérir une idée supplémentaire. Je n'aime pas mon nook, le jour où je trouverai mieux, je n'aurai aucun mal à m'en défaire. Il est juste pratique et qui plus est beaucoup plus pratique que le livre. Cela malgré des années d'utilisation du livre, ce qui a créé des habitudes qui sont toujours là, d'où la bibliothèque. Je ne m'en débarrasse pas parce qu'elle est encore pratique, pleine de contraintes et de défauts, mais encore pratique.


Tu n'es donc attaché à rien. Ni aux gens ni aux choses. Je plains ta femme et ton fils. C'est juste pratique. Tout le reste est superflu. Pourtant, je vois bien que tu es attaché à ton petit confort. Je ne t'ai pas souvent vu dans la rue en train de chercher un homme à poil avec une lanterne.
Limiter les choses à leur seul simple usage et pratique, c'est très bien. Mais je pense qu'on passe à côté de pas mal de trucs aussi. La solidité, le temporalité et l'esthétique, etc, passent donc à la trappe.
Ah oui c'est vrai, tu es le nouveau Bouddha, j'avais oublié. Tout ça glisse sur toi comme de l'eau.


Citation :

Aucun, simplement parce que nous ne pouvons avoir de problème avec ce qui n'existe pas. Si tu arrives à définir quelque chose de virtuel c'est que tu n'es pas réel et inversement. Quand à l'immatériel, le jour où nous aurons prouvez qu'il existe, je commencerai à en parler et peut être le concevoir.

Tu dis n'importe quoi.
C'est une réflexion de matérialiste ça non? Non parce que si il fallait que les choses existent physiquement pour qu'on les conçoive... L'Idée même serait éliminée. Dans ce cas, arrêtons là le débat.
La philosophie n'aurait jamais vu le jour. Et les mathématiques non plus.

Citation :
Ca tombe bien moi non plus, d'ailleurs tout ceux qui me connaissent savent que l'argent et moi n'avons jamais fait bon ménage. Ce n'est qu'un moyen. C'est comme le nook, pour le moment nous n'avons pas trouvé mieux, mais c'est bourré de défaut. Sauf que l'argent est un mal ignoré.

L'argent n'est pas un mal ignoré. Tout le monde s'accorde sur le fait que c'est un mal. Pourtant, de nos jours, difficile d'y réchapper, parce qu'il faut bien vivre et manger. Oui, parce qu'on a encore des corps faits de chair et de sang, de larmes et d'os.
Puis comme on doit toujours être mieux et posséder plus que le voisin, (oui oui c'est dans la nature humaine, mais peut-être pas dans la tienne, tu es l'exception qui confirme la règle), l'argent est un bon moyen d'y parvenir.
Ce n'est pas pour autant que c'est un bien.


Citation :

Rhoo ne te fais pas passer pour une buse. Tu sais très bien que l'immense avantage de la possession, c'est la possibilité de jouir des objets à tout moment. Ces objets contenant des idées, les avoir permet de revenir à ces idées. La bibliothèque publique c'est bien, mais quand on n'a pas besoin de revenir à l'ouvrage. Or personne de sensé ne peut se passer de l'ouvrage. Sauf à avoir une mémoire inhumaine et pouvoir relire le texte sans support, mais je vois mal comment relire avec du par coeur.

Me faire passer pour une buse, je t'en laisse le soin. Je viens juste rire et récolter le nectar.
Sinon, oui la machine est faite pour pallier ça aussi. Et je ne crache pas dessus non plus.


Citation :
Pourquoi gardé l'impression ? Pour continuer à abattre des arbres ? Pour continuer les déchets ?
Bon je vois d'ici ta réponse, oui avec un nook il y a aussi des déchets, mais vu qu'avec un nook nous lisons beaucoup de livre et que ça duré de vie est bien supérieure au livre, l'équation est facile à comprendre. Tu ne garderais l'impression que parce qu'elle est venue avant ?

Évite de jouer les écolos avec moi. Pour recharger et fabriquer un nook ou une machine, il faut bien de l'énergie pareillement. Et si tu me sors une histoire de déchets, la matière plastique n'est, je pense, pas la plus propre du monde...
La durée d'un nook est bien supérieure à celle d'un livre? En es-tu bien sûr...?
Le livre disparaîtra un jour c'est sûr. Tout comme le nook. En attendant, je m'en tiens juste au livre, parce qu'il m'est plus agréable que le nook à pratiquer, qu'il offre plus de possibilités, etc... c'est tout.

Citation :
Je n'ai jamais dit qu'un matériau était supérieur à un autre. Le marbre est égal au parpaing.
Citation :
Je vais être chiant, mais je peux te jurer que non.

Pourquoi un matériau serait supérieur à un autre?
Parce que l'un est plus difficile à se procurer que l'autre? Qu'il faut plus de travail et de sueur, et que donc, l'un coûtera plus cher que l'autre?
C'est une idée de matérialiste que de penser de la sorte. Donc je ne pense pas que ce soit ça que tu voulais dire.
C'est une question d'esthétisme?
Alors là, je ne vois pas en quoi le marbre est plus beau que le parpaing. Et vice versa. C'est comme tout, juste, une question d'éducation.
On l'utilise pour ce qu'il est. A toi d'en faire ce que tu souhaites avec.
Tu peux préférer un matériau à un autre. Mais c'est une question d'usage, de sensibilité, et tout un tas d'autres paramètres.
Mais je vais faire comme toi, pousser la chose à l'absurde: d'un point de vue physique, la densité du marbre n'est pas identique à celle du parpaing....
Mais même d'un point de vue physique, ça rejoint ce que je dis plus haut.


Citation :
Ca c'est vrai que dans l'idéal, dans la vérité des faits : non ; à moins d'avoir une vie à perdre... S'il suffisait de s'égarer pour apprendre, il y a longtemps que tous les clodos seraient albert einstein...


Il ne suffit pas de s'égarer pour apprendre, mais c'est aussi un moyen d'apprendre.
On apprend aussi par l'erreur et l'égarement. Ainsi, bizarrement c'est en s'égarant qu'on a découvert pas mal de choses.
Il est clair que ce n'est pas en tapant un mot dans ta barre google que tu vas t'égarer. Quelqu'un aura déjà fait le tri pour toi de toute façon.
Et je ne vois pas en quoi un clodo aurait moins d'imagination qu'Albert Einstein...


Citation :
Pourquoi la sténo se fait avec une machine ?
La sténo ne se limite pas à la machine. C'est aussi un langage différent. Tu sais lire des notes de sténo toi? Sans doute que oui.
Ce n'est pas parce que c'est plus rapide dans un cas, que ça l'est forcément pour tous les cas.


Citation :
Pourquoi l'homme à inventé la roue et pourquoi a t-il inventé le vélo ? Si je ne sais pas faire de vélo faut-il conclure que je vais plus vite à pieds qu'à vélo ?

Je ne vois pas en quoi un nook te permet de lire plus vite que si tu lisais sur un livre.

Citation :
Non, néanmoins ça, c'est loin d'être une contre vérité. L'étude était très intéressante et elle ne faisait que mettre en lumière quelque chose que j'avais remarqué depuis longtemps. Mes premiers cobayes aillant été mes parents.

Tu accuses tes parents d'être humains trop humains? Je ne vois pas en quoi c'est une tare. La société est faite ainsi. Il faut soigner les apparences.
Néanmoins, ce n'est pas parce que tes parents sont comme ça, qu'il faut en faire une généralité.


Citation :
Si tu trouve une limite à un livre, c'est que tu es triste.


Je parlais de limites physiques. Ne détourne pas le sens de mes mots. Tu es un danger.



Citation :
Suffit de savoir faire le tri, nous ne subissons que ce que nous voulons bien subir, par paresse ou facilité.

Genre tu fais le tri de tout... Et oui, nous subissons ce que ne voulons subir...
C'est bien parce que l'homme est paresseux et qu'il veut se faciliter la vie qu'il invente des choses. Sinon, on vivrait d'amour et d'eau fraîche au paradis terrestre...


Citation :

J'ai exactement 26 livres dans mon nook, ils attendent sagement que l'intégralité soit lu pour que d'autres viennent les remplacer. Certains resterons parce que je souhaiterais les avoir sous le main facilement, il seront alors archivés dans une partie précise du nook, le reste disparaitra, simplement parce que je me débarrasse de tout ce qui me parait superflus.

Tout ce qui te paraît superflu aujourd'hui ne le sera peut être plus demain. Le livre tu l'as tu le gardes. À moins que tu ne t'amuses à le brûler.


Citation :
Un nom est un nom. Ne jugeons pas les chose sur leur apparence. Il y a bien le plus grand joueur de tennis du monde qui s'appelle Roger...

Certes. Mais ça ne nous empêche pas d'en rire.
C'est ce qu'il y a de bien aujourd'hui...On peut rire de tout. Même de Dieu.

Citation :
Le format d'un livre change. Le format du nook non. L'épaisseur d'un livre change, l'épaisseur du nook non.
Le poids d'un livre change, le poids d'un nook non. La taille et la forme d'un livre changent, la taille et la forme d'un nook non.
Citation :
Techniquement si, le poids change, nous ne serons jamais capable de nous en rendre compte, mais une donnée à bien un poids, plus tu mets de données dans un ordi, plus son disque dur pèse lourd, c'est la même chose pour tout, c'est juste que c'est tellement infime comme différence que seuls quelques tarés ont eu l'idée de vérifier, ça c'est juste pour l'info ^^.

Merci pour l'info. ^^
Alors enlève l'argument du poids. Mais garde tout le reste. Tu as une vue d'ensemble, tu as l'épaisseur, tu as une dimension en plus.
Les 670 pages de Steve Jobs, tu n'en as conscience que parce que tu as la vision de ton pavé de livre en tête.
Ce n'est pas de ma faute si tu vois le monde à plat.

Citation :
Donc si je suis ton raisonnement, le jour où j'ai lu le père goriot sur une édition pas chère, jeunesse machin chose acheté pour l'école, ma lecture a été différente du jour où je l'ai lu dans l'édition jean de Bonnot ?
Dommage je ne m'en suis aps rendu compte...

Tu pousses toujours le raisonnement à l'absurde. C'est une manie.



Citation :
Développe s'il te plait. En quoi un objet qui en regroupe plusieurs porte à confusion ? Soit précise parce que j'ai déjà une réponse acide à fournir.
Avec un nook, tout devient confus. Mais comme toi tu vois l'ordre dans le chaos... Ce n'est pas un argument valable pour ta personne.


Citation :

Tu peux déjà alors, à moins que tu puisses lire ton journal, répondre à tes mails, naviguer sur internet et lire tes mangas depuis ton livre. Le nook est un objet de lecture, pas un livre.

Il faut se méfier des choses polyvalentes. En gros, il fait tout et rien. Il n'est ni bon comme livre, ni bon comme journal, ni bon comme ordinateur.
C'est pourquoi je préfère le livre. Quand on l'ouvre, on sait pourquoi. Le livre t'offre certaines libertés que ne pourra jamais t'offrir le nook. C'est pourquoi, je trouve que tu enterres le livre bien vite.
Lire une BD ou un manga sur un nook... C'est pour moi un calvaire.
Et dans ce cas là, tu ne peux pas dire que seul compte le texte.
On n'a aucune vue d'ensemble. Ce qui n'est a priori pas très gênant pour un texte pur, que ça peut l'être pour ce genre d'ouvrages.
Il faut sans cesse zoomer et dézoomer. Ou tout du moins, tu y es tenté. En gros, tu ne vois rien. Et là pour le coup, ça devient vite fastidieux, parce que, si tu as du mal à lire, c'est gênant et ça altère la compréhension.


Citation :
Non mais défendre le livre contre le nook parce qu'il est mieux, oui. Encore plus avec des arguments non pertinents. Reviens au débat s'il te plait. Je ne sais pas si tu as voulu me perdre, mais si c'est le cas, j'ai été sous estimé.


Si je t'avais sous estimé je t'aurai carrément ignoré. Relis tes phrases. Je défends le livre, parce que le nook, enlève pas mal de dimensions aux choses. Et à la base, je disais pourquoi je préfèrais lire sur un livre plus que sur un nook.
Mais je suis consciente des qualités du nook. De là à dire que le nook est mieux que le livre objet sur tous les points... Je ne suis pas tout à fait d'accord. D'où ma phrase d'introduction de tantôt "je suis d'accord avec toi, mais permets-moi de nuancer tes propos."
Mais bien sûr, il a fallu que tu étales, que tu détournes mes dires comme à ton habitude et que tu démontres toute mon ignorance complète sur le sujet.
Et tu es un ancien professeur...? Heureusement que tu as cessé toute activité de la sorte, parce que tu n'es pas très pédagogue.


[quote]D'ailleurs si tu veux mon avis, je pense que le papier n'a plus d'intérêt. [quote]

C'est de la provocation.
Ce n'est pas parce qu'on a trouvé des moyens autre de représenter les choses qu'il faut effacer toutes celles d'avant aussi.
D'autant plus que tant que l'on cherchera à imiter une chose qui existe, on sera sur la mauvaise voie. Mais si l'on s'égare et bien tant mieux! =D

Citation :
Il vieillit mal, il est fragile et se transporte difficilement. Pour le conserver, il faut construire des édifices qui ne peuvent servir qu'à lui.
La bibliothèque d'Alexandrie sera toujours en ma mémoire.


Je suis d'accord. Mais je ne vois pas en quoi le nook en plastique sera plus pérenne. D'autant plus qu'on a bien du l'auto programmé pour qu'il plante au bout de X temps, et que tu ailles t'en racheter un autre dans les mois qui suivent. Mais certes, tu auras sauvegarder toutes tes données.
La bibliothèque d'Alexandrie, lol...
C'est vite fait aussi de nos jours de ne plus avoir accès à rien. Il suffit qu'il y ait une grosse panne d'élécrticité comme par exemple en inde il y a quelques jours à peine, et hop, fini.


Citation :
Alors que le net lui, il est éternel.
Il y aura toujours un gugusse perdu quelque par qui aura conservé une partie de celui-ci, simplement parce que c'est très facile, à la porté de tous. Il est donc très facile avec tous ces petits bouts de le reconstruire, même s'il venait a être détruit. Donc oui je pense que le papier est l'archétype du passé, mais j'ai largement débordé du sujet.

Je pensais que tout n'était que vacuité selon tes dires.
Ton argument pour le net est valable pour toutes les autres choses alors... Il y aura toujours un gugusse qui aura gardé un papier...


Citation :
J'évite de penser
C'est bien là le problème.

Citation :

Tu sais qu'avec cette phrase, tu as tué les trois quart de ce que tu as contre argumenté avant ?
Le livre ne fera jamais aussi bien que l'eink. Il a simplement 2500 ans de trop pour.

Tu confonds praticité et qualité. Mais ça correspond bien aux tendances du moment.
2500 ans de trop? Je ne vois pas ce que vient faire l'âge là-dedans.
Si par exemple tu avais tué Vctor Hugo à 20 ans, on aurait perdu pas mal d'ouvrages...

Citation :

Faux, faux, faux et archi faux. Ca c'est la pis des inepties que tu aies pu jamais écrire. Quand je lis ça j'ai même pas envie de répondre tellement c'est stupide. Je dois taper 4 ou 5 fois plus vite à la machine que je n'écris. C'est logique. Mon pauvre poignet ne pourra jamais compenser l'utilisation de dix doigts. C'est bien pour cela que l'homme à eu l'idée d'inventer la machine. Si tu prends un homme, il est, des animaux, le plus lent qui soit sur terre. Donne lui un vélo et il devient le plus rapide, donne lui une voiture et il est plus rapide encore. La mauvaise maitrise de l'outil par un certain nombre ne veut pas dire que l'outil est mauvais. De même pour le dessin. Si je dois dessiner à la main pour faire le moindre dessin il me faut des heures, ne serait ce que par moment je dois reprendre le dessin et gommer. Prends une tablette graphique. Vois le temps que tu gagnes et après nous en reparlerons. Mon frère aime faire de la bd, il dessine sur un écran. Ce n'est pas par plaisir, c'est parce que pour faire une gouache il lui faut une 15 ène de minutes avec plusieurs couches comprises. Avec la toile, il lui faudrait plusieurs jours, rien que pour attendre que ça sèche.


Il est vrai que la maîtrise de l'outil est à prendre en compte. Mais là où ne nous serons jamais d'accord, c'est qu'il est évident que tu iras toujours plus vite à la main. Ne serait ce que pour faire un croquis et même écrire. Tout du moins, pour le moment. La science-fiction imagine déjà tout un tas de choses. Pas la peine que je m'y colle.

D'ailleurs, en parlant de palette graphique, pourquoi on ne se contenterait pas de dessiner avec les touches et la souris?
On irait donc plus vite avec dix doigts, si j'en suis ton raisonnement. Non, on invente la palette graphique, qui remplace la feuille et le crayon. Mais on dessine comme si on dessinait sur une feuille. À ceci près qu'il faut une quantité d'énergie bien plus importante pour faire un dessin sur une palette graphique qui imite juste une feuille et un crayon. Mais c'est sûr, ce qu'il y a de bien et qui y est supra génial aussi, c'est que tu as tous les styles! Style gouache, ou sytle aquarelle, ou style machin... bref. Un énorme pastiche de tout et n'importe quoi. Il n'y a plus de matérialité justement. C'est un sujet intéressant néanmoins.
Il ne faut pas confondre rapidité et précipitation.

Dans ce cas-là, la machine imite (et limite). Oser dire que ton frère fait de la gouache sur une palette graphique... Tu pousses le bouchon un peu loin...
C'est bien ce que je critique. C'est donné l'effet d'une gouache, alors que ça n'en est pas une.
Le nook, donné l'effet d'un livre, alors que ça n'en est pas un...
À quoi bon aller voir une peinture par exemple, si on peut les voir en photographies sur google images?
C'est absurde.

Et puis tu évoques l'invention de la roue. Je ne pense pas que cette invention révolutionnaire soit l'égale de l'invention du nook... Mais peut-être me trompe-je?
Mais si le nook est l'étape nécessaire pour arriver à quelque chose de différent et mieux sous tout rapport qu'un livre, et bien soit, qu'il en soit ainsi. On ne peut pas arriver au bon résultat directement, il faut bien s'égarer. Et c'est intéressant.
Mais je ne vais pas me procurer tous les gadgets du moment non plus.



Citation :
Donc chaque fois que l'on change de forme nous tuons l'homme ?
Désolé, mais j'aime à pensé que l'homme réside dans ses idées et que la forme n'a aucune importance. Jusqu'ici l'histoire m'a prouvé que j'avais raison. Peut-être un jour le marketing nous prouvera que non. Pour le moment j'en reste à mon vécu. La forme n'a aucune importance. S'il faut une forme pour véhiculé une idée, c'est que l'idée est vide de sens et même la forme ne lui donnera pas de substance. La forme c'est l'excuse des médiocres pour faire croire qu'ils y a une justification à ce qu'ils ont fait et veulent faire. Un livre ce n'est que du texte, on peut y mettre de belles images (et j'adore mon édition de la divine comédie avec les gravure de Gustave Doré), mais ce n'est que de la fioritures, ça n'a aucun intérêt en soi.
Tu penses cela uniquement parce qu'une belle couverture te fais acheter un livre.
Par dela cela, la forme peut-être largement respectée sur un nook. La magie de la programmation c'est qu'on peut lui faire faire ce que l'on veut.

Donner une forme aux choses, c'est déjà une idée. Les lettres qui forment les mots, c'est déjà une mise en forme non? C'est pourquoi il existe une multitude d'alphabets, il y a une multitude de langage...on parle de langage informatique, etc etc...
Parce qu'à un moment donné, il faut bien représenter les choses... et même les idées. Si tout reste dans la tête et qu'on a aucun moyen de les représenter, c'est bien beau, mais ça ne sert à rien.
L'idée pure comme tu l'entends, il faut bien se la représenter... Elle sera peut-être altérée ou déformée. Mais la représentation peut aussi l'enrichir parfois aussi.
Et si tu penses que l'écriture est le seul moyen d'exprimer une idée. C'est un peu limite.
Ce que je dis, c'est que la mise en forme d'un livre PEUT être au service de l'idée du texte. Comme tes gravures de Gustave Doré, je ne vois pas en quoi c'est si superficiel que ça...
Passer à la trappe la mise en forme d'un texte... Je pense que les Raymond Queneau et autres pourraient se retourner dans leur tombe....


Citation :
Je vais te citer un illustre inconnu que j'aime beaucoup "si tu cherches dieu, c'est que tu t'es déjà perdu". Le détail n'existe que parce que tu veux qu'il existe, comme le tout. Donc nous pouvons jouer longtemps à redefinir qui est le plus important et que trouvons nous dans l'un et l'autre, ce n'est qu'histoire d'interprétation.

C'est bien vrai.
Mais ça peut être aussi par passion, le soucis du détail, et l'on peut aussi rechercher Dieu inconsciemment. Cette phrase est vraie si seulement on recherche à atteindre Dieu pour de mauvaises raisons (la célébrité, l'immortalité par exemple), des raisons qui n'ont rien à voir avec ce que l'on est en train de faire et qui n'a rien à voir avec la discipline en question.
Mais si on ne s'attardait pas sur les détails, il n'y aurait d'amélioration pour rien. On n'aurait même pas chercher à inventer un truc comme le nook. Puisqu'on tend vers la perfection, à perfectionner les choses et les objets, pour améliorer les usages et pallier aux limites de notre corps et de tout le reste.
Ainsi, pour reprendre les exemples de la bicyclette et de l'automobile, les vélos en carbone par exemple n'existeraient pas, et les voitures marcheraient toujours à 30 km/h si on ne s'attachait pas aux détails.


Citation :
Non je ne le peux pas. Comme je dis toujours seuls ceux qui veulent être sauvés qui le sont. Le jour où tu voudras savoir tu trouveras, je ne pense pas pouvoir apprendre quoi que ce soit à qui que ce soit, ça ne m'empêche pas de vouloir te bousculer pour que cette ignorance change.

Je te remercie de vouloir me bousculer et vouloir changer mon ignorance. Sincèrement.
Tu parles toujours de l'ignorance des autres, mais on n'entend jamais parler de la tienne.
De toute façon, je ne vois toujours pas le rapport entre préférer le livre objet et l'ignorance, mais bon... Passe encore si je n'avais jamais lu sur un nook...Mais ce n'est pas le cas.

Citation :
La tâche que tu aurais faite sur ton livre, c'est ce qu'on appelle plus communément la Vie.
Citation :

Non c'est une maladresse de la vie. Ce n'est pas parce que nous sommes incapable de faire en sorte qu'elles ne soient pas présentes qu'il faut pour autant les accepter. Il y a déjà suffisamment de choses que nous détruisons, salissons et transformons pour ne pas en rajouter plus qu'il n'en faut.


Les maladresses c'est la Vie. Elles font partie intégrantes d'elle.
Je n'ai pas très bien compris ce que tu as voulu dire ici.


Citation :
La réponse serait l'obligation, dans le cas dont nous parlions. Sinon j'arrive très bien à supporter le monde entier. J'ai une super capacité à l'ignorance de la vie de mon prochain. Ca m'évite d'avoir à lui casser les pieds.

Comment tu peux éviter de casser les pieds à ton voisin si tu l'ignores?

Citation :
Non parce que le nook à l'avantage d'être tous les livres à la fois. Malheureusement le papier lui est figé et il ne peut évoluer avec mes envies, mes désirs et mes besoins. Le nook y arrive très bien.

Le nook est un objet ludique et évolutif.
Mais je ne recherche pas forcément les choses évolutives ou éphémères, je cherche ce qui perdure.
Le livre est figé.
Et je ne trouve pas ça plus mal. Figé mais paradoxalement, à la base, il t'offre plus de possibilités. Et les choses figées sont bien plus flexibles qu'on ne le pense.

Citation :

Entièrement d'accord. Il le détruit totalement, c'est pour cela qu'il te donne tant de boutons et que je le trouve vraiment bien pensé.

Il ne me donne pas de boutons. Loin de là.
Et il est loin de le détruire totalement.
Je ne vois tout simplement pas l'utilité de m'en acheter un. Et je ne vois toujours pas en quoi c'est être plus matérialiste de préférer un support à un autre. D'autant plus que j'y vois des avantages certains qui me paraissent plus intéressants pour l'un que pour l'autre.


Citation :
Il ne laisse que le but de l'objet. Un livre n'est qu'un moyen, il ne devrait en aucun cas être un objet.

Encore une fois, ça dépend de l'ouvrage et du but que tu recherches. Et le nook restreint déjà cette possibilité.


Citation :
Le nook par sa pluralité est obligatoirement un moyen et non un objet. Le moyen de lire et non l'objet d'un achat ou d'une possession. Tout redevient intangible, de l'esprit pur, juste des idées qui véhiculent.

De l'esprit pur. Lol.
Encore cette histoire de polyvalence... Rien de pire qu'une salle polyvalente par exemple. Ce n'est ni une bonne salle de sport, ni une bonne salle de fête, ni une bonne de musique etc.
Le fait de définir les choses précisément, c'est je pense, atteindre la pureté de l'Idée pure. Ce n'est pas en restant vague et flexible que tu y arriveras.
Et pour juste avoir des idées qui véhiculent, le livre le fait très bien, le net aussi.
En quoi le nook devient-il indispensable par rapport aux livres et au net?


Citation :
Très simplement parce que je suis quelqu'un d'extrêmement logique, si je n'avais pas lu sur le livre, j'aurais acheté le livre pour rien.

Et en quoi est-ce logique d'avoir un texte en double pour le coup, puisque tu n'es attaché qu'au simple texte et à l'idée qu'il véhicule?
Moi je ne trouve pas ça "extrêmement" logique d'avoir et le livre et le texte sur nook pour le coup...


Citation :
Afin que mon achat ne soit pas inutile, j'ai lu dessus. C'est juste histoire de se donner bonne conscience. Moi aussi j'aime bien de temps en temps, j'en reconnais la bêtise et l'absurdité, mais j'ai quand même besoin de le faire.
Il ne faut jamais perdre toutes ces petites manies qui remplissent la vacuité.

Ca te donne bonne conscience... Donc il n'y a pas que moi qui aie besoin d'être rassurée...
Encore cette histoire de vacuité... Décidément.

Citation :

Absolument rien à voir. Les mots sont le reflet d'un pensé, un mot n'a jamais la même signification qu'un autre. Donc nous sommes obligés d'attacher une importance aux mots et les mots formant des textes, l'intérêt est reporté. Ce n'est pas du matérialisme, c'est de la conservation d'idée, dans leur forme la plus authentique possible.Ces idées n'étant jamais nôtre, il ne peut y avoir de matérialisme.

Les mots sont le reflet d'une pensée. Mais la forme l'est aussi. Il n'y a pas que l'écriture pour transmettre une idée.
Et souvent un bon dessin vaut mieux qu'un long discours.



Citation :

J'ai en partie répondu au départ, mais je précise quelque chose. Je n'abime pas mes livres parce que l'on m'a éduqué avec l'idée que le livre était un objet qui se transmettait.

On m'a aussi éduqué de la sorte. Ma mère me la rabâché à moult reprises: "on n'écrit pas sur les livres".
Ca ne veut pas dire que ce soit extrêmement bien. Toi qui est un homme des temps nouveaux, je ne t'imaginais pas tant que cela attaché aux traditions.
Du coup, je n'ai jamais tracé une ligne sur un livre...jusqu'au jour en farfouillant dans mon grenier, j'ai retrouvé par hasard un Allard et Feuillâtre de mon grand oncle tout barbouillé de notes. J'ai trouvé ça fantastique. Et j'ai changé d'avis. Si je veux marquer un truc sur un livre désormais je ne m'en prive plus. Du coup, tout ce papier pourrait être ré-utiliser... Puisque le gâchis de papier a l'air de te gêner.

Citation :
Ne souhaitant nullement laisser ma marque dans ce monde,

Une marque, que tu le veuilles ou non, tu la laisseras. Ne serait-ce que par tes rapports avec les autres. Quand tu seras mort, tes enfants parleront de toi. Moi et tous les autres on t'évoquera sans doute au moins une fois dans notre vie. "J'ai connu un homme qui avait pour pseudo Nesus..." C'est à ce moment que tu revivras, même six pieds sous terre. Socrate ou Jesus n'ont jamais écrit une ligne, ce n'est pas pour autant qu'ils n'ont pas laisser de traces... On s'en est chargé pour eux. Au moment où tu nais, tu ne disparais pas totalement. C'est l'histoire du monde.
Certes, qu'importe le support. Mais rien que dans l'écriture et la langue, déjà, il y a des codes. Pourquoi différencier les vers de la prose alors si la mise en forme n'est rien?
Le support peut être au service du texte. Le support peut transcender juste son statut de simple support. J'aime bien cette idée. C'est parce que tu te cantonnes au simple genre littéraire.

Et puis, tu écris des textes non?. À quoi bon écrire alors? Certes, ce n'est peut-être pas ton but premier. Tu écris juste par passion de l'écriture et par amour de la discipline peut-être. Mais en tous les cas, tu écris. Et c'était au départ, si je ne m'abuse, pour véhiculer des idées... Donc, laisser une trace.



Citation :
j'aime beaucoup laisser les choses exactement comme elles étaient avant mon arrivée.


Apparemment pas tant que ça.


Citation :

Ca fait aussi partie de son charme, personne n'a été assez stupide pour le sacraliser. Il n'a pas connu l'histoire du papier, si cher, si fragile et si dur à conserver. Il n'a pas connu les difficultés de sa diffusion et des copistes. Donc tout le monde se fiche de savoir s'il va survivre ou non, ce n'est qu'un moyen.

Il a été bien sacralisé déjà je pense. Tout les gens de l'arte povera et les marcel duchamps etc, sont passés par là....
Même si ce n'était pas leur but premier....
Enfin bon, il est vrai que ce n'est pas encore le commun des mortels...

Citation :
Personne n'aura jamais l'idée de faire une autodafé avec lui.

Mais là en l'occurrence, le fait même de l'évoquer, c'est déjà le prémisse d'une idée.



Le pire, c'est que nous sommes d'accord.
Certes, le contenu est plus important que le contenant.
Mais pas dans tous les cas et pas pour tout le monde.
Seule l'idée compte. Mais quand tout est en symbiose, c'est mieux.
Dans tous les cas, ce sera le document qui s'adapte au nook et pas l'inverse.

Si la forme n'avait vraiment aucune espèce d'importance, je ne vois pas pourquoi alors il faudrait préférer le nook au livre ou autre. Et vice versa.
Ca devrait juste nous laisser, au mieux, indifférents.
Revenir en haut Aller en bas
Nesus
Nesus
Nesus


Nombre de messages : 6844
Localisation : Ici et ailleurs
Humeur : M alicieuse
Nesussien : Fidèle
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Sam 4 Aoû - 14:43

Ghjinestra a écrit:
Ce n'est pas une impression. C'est ce que tu fais. Encore une fois, tes actions et tes discours sont en décalage.
Nullement c'est ce que tu interprètes. Simplement parce que je n'ai pas abordé le sujet, tu déduis que. Tu as un vrai problème là-dessus. Cherche à un seul moment où j'ai laissé sous entendre que je n'étais matérialiste ? Tu ne trouveras pas. C'est donc bien toi qui interprète. Croire n'est pas savoir.


Citation :
Comme tout le monde ici-bas. Je n'avais pas besoin que tu me confirmes ça. J'avais déjà la réponse.
Donc je ne vois pas pourquoi tu veux faire des débats là où il n'y en a pas.
Tu préfères le nook, je préfère le livre. C'est simple, clair et cristallin.
Sortir l'argument du "c'est du dépassé", ça ne me paraît pas suffisant.
Non, tu ne peux pas préférer parce que tu ne sais pas. Tu n'as pas testé et tu ne sais même pas comment ça fonctionne. Ton argumentaire le montre depuis le début. La preuve en est c'est que tu n'es pas foutu de trouver un seul argument de valable. J'aurais été à ta place j'aurais trouvé des tas d'argument valable pour dire pourquoi je préfère un livre au nook. Toi tu ne peux pas m'en donner un. C'est ça que je combat depuis le début. Ta bêtise à dire que le papier c'est MIEUX, pas que tu préfère, que c'est MIEUX. Donc NON, tu ne peux pas te retrancher derrière cette réponse qui n'est absolument pas valable. Tu aurais dis oui ça a mille avantage, mais j'aime mon bouquin, c'est mon habitude et je veux pas en changer même si je reconnais que c'est bine plus pratique le nook, la conversation ce serait arrêté directe. Au lieu de ça tu m'as fourni un tas d'inepties baignées d'ignorance et maintenant tu essaies de faire croire que c'est moi qui cherche la polémique. C'est très décevant.

Et des fois que tu voudrais dire que je suis en train de délirer je te cite à nouveau :

Ghjinestra a écrit:

Mais si c'est pour faire la même chose mais en moins bien.

Maintenant je te laisse réfléchir. Est-ce moi qui suis hautain et qui cherche la petite bête ou toi qui est à côté de tes pompes et qui a effectivement deux discours et deux action distinctes et qui essaie de les mêler ?
Je crois que la réponse est claire.

Citation :
Je ne suis pas parfaite. Il arrive que je ne vois rien je te le concède. Ca arrive même très souvent. Mais moi au moins, je pense en avoir conscience, contrairement à d'autres.

Si tu arrives a exprimer que je me sens parfait après cette phrase c'(est qu'il faut vraiment que tu commences à réfléchir aux mots que j'utilise.


Citation :
Tu n'es donc attaché à rien. Ni aux gens ni aux choses. Je plains ta femme et ton fils. C'est juste pratique. Tout le reste est superflu. Pourtant, je vois bien que tu es attaché à ton petit confort. Je ne t'ai pas souvent vu dans la rue en train de chercher un homme à poil avec une lanterne.
Houlà ma pauvre, ne commence pas à te lancer dans tes suppositions.
Tu en sais absolument pas ce qu'est le confort pour moi et encore moi ceux à quoi je tiens où non. Si tu commences à penser qu'aimer un objet et un être humain est la même chose, c'est que tu es TRÈS TRÈS loin de pouvoir comprendre mon monde. Encore moins ce que je suis capable de sacrifier pour les gens que j'aime. Les objets ça va, ça vient. Les gens ont les aime ou non, mais il n'y a rien de commun entre les objets et les gens, simplement à cause de l'interaction et du sentiment. Quand à mon confort je pense que quand on est rentré une fois dans ma chambre on relativise grandement ce mot.
Et c'est tes enfants que je plains, parce qu'ils viennent d'être réduis à très peu de chose. L'amour qu'on leur porte est comparé à celui que l'on peut porter à un objet...

Citation :
Limiter les choses à leur seul simple usage et pratique, c'est très bien. Mais je pense qu'on passe à côté de pas mal de trucs aussi. La solidité, le temporalité et l'esthétique, etc, passent donc à la trappe.
Ah oui c'est vrai, tu es le nouveau Bouddha, j'avais oublié. Tout ça glisse sur toi comme de l'eau.
L'objet en lui même n'a effectivement aucune importance, nous pouvons nous offrir le luxe qu'il soit beau, design ou autre, mais au final c'est son usage qui prime. D'ailleurs il y a très peu de beaux livres, ce n'est pas faute de faire les librairies pourtant. Une belle impression de couverture ne fait pas un beau livre.
Oui ça glisse parce que dans la vie nous n'avons pas de temps à perdre pour tout cela, ça n'a aucune importance.


Citation :

Tu dis n'importe quoi.
C'est une réflexion de matérialiste ça non? Non parce que si il fallait que les choses existent physiquement pour qu'on les conçoive... L'Idée même serait éliminée. Dans ce cas, arrêtons là le débat.
La philosophie n'aurait jamais vu le jour. Et les mathématiques non plus.
Tu n'as pas compris ce que j'ai écris, alors je vais être plus clair. Ton rêve est-il réel ou virtuel ?
Quand tu auras cette réponse nous reprendrons la conversation.

Citation :

Puis comme on doit toujours être mieux et posséder plus que le voisin
C'est effectivement là que notre point de vue diverge définitivement. Pour exister je n'ai pas besoin de prouver à mon voisin que je suis mieux que lui ou que mon argent m'offre plus, mais ça c'est surement que je n'ai jamais eu besoin d'exister. [/quote]


Citation :
Évite de jouer les écolos avec moi. Pour recharger et fabriquer un nook ou une machine, il faut bien de l'énergie pareillement.
Mais non. Tu ne te rends pas compte de ce que tu écris. Avec une dynamo et trois minutes de pédalage tu rechargerais un nook.

Citation :
il offre plus de possibilités,

Encore faux. C'est dommage le reste était bon.
Pour la durée je te l'accorde tout est question de définition. Je ne parle que de durée d'usage et non de vie.

Citation :
Pourquoi un matériau serait supérieur à un autre?
Parce que l'un est plus difficile à se procurer que l'autre? Qu'il faut plus de travail et de sueur, et que donc, l'un coûtera plus cher que l'autre?
C'est une idée de matérialiste que de penser de la sorte. Donc je ne pense pas que ce soit ça que tu voulais dire.
C'est une question d'esthétisme?
Alors là, je ne vois pas en quoi le marbre est plus beau que le parpaing. Et vice versa. C'est comme tout, juste, une question d'éducation.
On l'utilise pour ce qu'il est. A toi d'en faire ce que tu souhaites avec.
Tu peux préférer un matériau à un autre. Mais c'est une question d'usage, de sensibilité, et tout un tas d'autres paramètres.
Mais je vais faire comme toi, pousser la chose à l'absurde: d'un point de vue physique, la densité du marbre n'est pas identique à celle du parpaing....
Mais même d'un point de vue physique, ça rejoint ce que je dis plus haut.
Mais non diantre. Réfléchie deux secondes s'il te plait. Le marbre est un de meilleur isolant au monde. C'est pas juste pour faire beau que l'homme c'est mis à l'utiliser.
Nous utilisons le parpaing parce que c'est pas cher, facile à produire, mais c'est un matériaux de merde, c'est pour cela que l'on s'embête à rajouter de l'isolant, à le renforcer avec des tiges d'acier et du béton, j'en passe et j'en repasse. C'est une question de logique non de matérialisme, ni de possession d'objet rare. Arrête d'essayer de créer des contre sens là où il n'y en a pas.


Citation :
Il ne suffit pas de s'égarer pour apprendre, mais c'est aussi un moyen d'apprendre.
On apprend aussi par l'erreur et l'égarement. Ainsi, bizarrement c'est en s'égarant qu'on a découvert pas mal de choses.
Il est clair que ce n'est pas en tapant un mot dans ta barre google que tu vas t'égarer. Quelqu'un aura déjà fait le tri pour toi de toute façon.
Et je ne vois pas en quoi un clodo aurait moins d'imagination qu'Albert Einstein...
NON NON NON NON NON, j'ai jamais vu personne apprendre de l'errements. Il faut être une personne avec beaucoup de reflexion et de génie pour apprendre de son errements. Au mieux tu apprends de tes erreurs et encore "apprendre"...
Tu finis juste par apprendre à pas te remettre dans la même situation en refaisant la même chose. Tu apprends rarement plus loin. C'est bien pour cela que l'humanité n'avance que très peu.
Quand à Albert je crois qu'il a été le seul à nous expliquer la mécanique quantique, mais bon dans ton monde de bisounours, tout les clodos sont des génies. Je me demande pourquoi on se fait chier à étudier. Sérieusement allons dans la rue nous allons apprendre bien plus ! Merci Ghjinestra, tu viens de sauver le monde de l'ignorance et de la bêtise ! ENFIN ! Je parle plus qu'en connaissance de cause parce qu'il y a peu d'être qui se soit autant égaré que moi. C'est ce qu'il te manque, tu imagines, tu as la théorie, mais il te manque la pratique de ton idée. L'homme dans l'égarement ne fait qu'une chose, tenter de survivre. Ca lui prend tellement de temps qu'il ne réfléchit à rien d'autre, ce qui fait qu'il devient juste un animal primaire répondant à son instinct.


Citation :
Je ne vois pas en quoi un nook te permet de lire plus vite que si tu lisais sur un livre.
Plus vite ? Non je n'ai pas parlé de vitesse de lecture. Quel est l'intérêt de lire vite ? Par contre pouvoir accéder à tous les ouvrages que tu désirs là c'est intéressant de créer une machine.


Citation :
soigner les apparences.
Paraitre, paraitre, paraitre ! Voilà l'éternel problème. Tu vois moi, je n'ai pas peur de paraître pour une gros con, ça en me gène pas, c'est pas une souci. Je m'en contre fou. Je le suis certainement même, sauf que pour la plus grande partie de ce monde je le suis simplement parce qu'il n'y a pas de paraître. Mes parents ont des montagnes de livres, une partie a été lus, beaucoup ne le seront jamais. Acheter une encyclopédie pour la laisser en plastique quel est l'intérêt ?
Mes parents sont les premiers, mais ils sont très loin d'être les seuls. Posséder pour paraître. Tu trouves ça humain ? trop humain ? C'est donc que la connerie est humaine. Donc ça justifie tout. Super j'adore ta vision du monde. Désolé moi j'espère un peu mieux pour lui, la faiblesse n'est pas une excuse.


Citation :
Je parlais de limites physiques. Ne détourne pas le sens de mes mots. Tu es un danger.
Ah si désolé, depuis le début tu ne parles que de physique, de matériel et de possession, c'est bien pour ça que je peux te coincer ici. Ce serait dangereux si mon but était de te faire tomber, te détruire ou t'être supérieur d'un quelque manière que ce soit. Je peux donc assurer que cela ne l'est pas.


Citation :
Genre tu fais le tri de tout...
Pourquoi je ne le ferais pas ? Ce n'est pas difficile. Il suffit de faire le vide de tout ce qui ne t'intéresse pas. C'est effectivement plus long et ça demande plus d'énergie que d'attendre passivement, mais c'est très loin d'être impossible. Et

Citation :

C'est bien parce que l'homme est paresseux et qu'il veut se faciliter la vie qu'il invente des choses.
Absolument pas, c'est parce qu'il n'a pas été gâté par la Nature (Salopard d'Épiméthée !!!). Si je veux courir plus vite que mon chien il me faut un vélo. Si je veux frapper plus fort qu'avec ma main il me faut un marteau, si je veux voir plus loin qu'avec mes yeux il me faut des jumelles, si je veux réfléchir plus lion qu'avec mon esprit il me faut un livre. Ce n'est pas de la fainéantise, c'est dur travail (dans le vrai sens du terme) du travail anthropologique pour être exact. Lutter contre la Nature pour s'imposer en sono sein, parce que l'homme n'a d'autre choix que de vaincre ou de subir.[/quote]

Citation :
Tout ce qui te paraît superflu aujourd'hui ne le sera peut être plus demain. Le livre tu l'as tu le gardes. À moins que tu ne t'amuses à le brûler.
Je pourrais archiver comme j'archive le site internet de toutes ces choses que je ne lirais jamais. Je n'archive pas ce qui n'a pas d'intérêt. La vie est une question de choix. Quand je décide que quelque chose n'a pas d'intérêt, il n'en a pas. Si jamais il en a de nouveau, je refais ce que j'ai fait la première fois pour le récupérer à nouveau. Conserver par faignantise, ce n'est pas mon truc.


Citation :

Les 670 pages de Steve Jobs, tu n'en as conscience que parce que tu as la vision de ton pavé de livre en tête.
Ce n'est pas de ma faute si tu vois le monde à plat.
Ce n'est pas tout à fait vrai parce que j'ai le nombre de page en bas, masi je te l'accorde ça manque de volume, mais le volume n'a pas d'importance. D'ailleurs c'est un des grand truc des éditeurs aujourd'hui, on augmente la taille des caractères pour faire plus de volume.

Citation :
Tu pousses toujours le raisonnement à l'absurde. C'est une manie.
Au burlesque certes, mais la vie est un beaumarchais, toutefois ça n'a rien d'absurde. Le format ne change pas la lecture.

Citation :

Avec un nook, tout devient confus. Mais comme toi tu vois l'ordre dans le chaos... Ce n'est pas un argument valable pour ta personne.
Je crois que je sais ce que tu veux dire. Je le garde pour plus tard.


Citation :
Il faut se méfier des choses polyvalentes. En gros, il fait tout et rien.
C'est facile et faux.

Citation :
Il n'est ni bon comme livre, ni bon comme journal, ni bon comme ordinateur.
C'est un très mauvais ordinateur je te l'accorde, même si un petit malin s'est amusé à installer mac os 7 dessus.
Pour le reste il est très bon dans ce qu'il fait.

Citation :
C'est pourquoi je préfère le livre.
Tu me donnes un affirmation sans arguments encore une fois. A moins que tu considère que "il n'est pas un bon livre" est un argument.

Citation :
Quand on l'ouvre, on sait pourquoi.
je sais pourquoi j'allume mon nook[/quote]
Citation :
Le livre t'offre certaines libertés que ne pourra jamais t'offrir le nook.

Lesquelles ? Parce que pour le moment les avantages il n'y a que moi qui en cite, encore plus les libertés. J'ai d'ailleurs largement relevé les limites du livre.

Citation :
C'est pourquoi, je trouve que tu enterres le livre bien vite.
J'enterre simplement le futur du livre. En tout cas dans l'utilisation que nous en connaissons aujourd'hui.

Citation :
Lire une BD ou un manga sur un nook... C'est pour moi un calvaire.
Et dans ce cas là, tu ne peux pas dire que seul compte le texte.
On n'a aucune vue d'ensemble. Ce qui n'est a priori pas très gênant pour un texte pur, que ça peut l'être pour ce genre d'ouvrages.
Il faut sans cesse zoomer et dézoomer. Ou tout du moins, tu y es tenté. En gros, tu ne vois rien. Et là pour le coup, ça devient vite fastidieux, parce que, si tu as du mal à lire, c'est gênant et ça altère la compréhension.
Le manga passe extrêmement bien, simplement parce que la page fait exactement la même taille.
Pour l'A4 comme nous en discutions avec Chowee, c'est un peu plus compliqué. C'est moins agréable parce que c'est en noir et blanc et que le format s'en retrouve réduit.
Ca je l'accorde, mais je ne parlais que de livre jusqu'ici. Des trucs en format 7- 10", mais je reconnais que je l'ai fait implicitement, donc il est tout à fait légitime que tu m'attaques sur ce terrain, où là effectivement la technologie n'est absolument pas apte à concurrencer l'original. Ca fait un (très) bon argument.



Citation :
Si je t'avais sous estimé je t'aurai carrément ignoré. Relis tes phrases. Je défends le livre, parce que le nook, enlève pas mal de dimensions aux choses. Et à la base, je disais pourquoi je préfèrais lire sur un livre plus que sur un nook.
Mais je suis consciente des qualités du nook. De là à dire que le nook est mieux que le livre objet sur tous les points... Je ne suis pas tout à fait d'accord. D'où ma phrase d'introduction de tantôt "je suis d'accord avec toi, mais permets-moi de nuancer tes propos."
Mais bien sûr, il a fallu que tu étales, que tu détournes mes dires comme à ton habitude et que tu démontres toute mon ignorance complète sur le sujet.
Et tu es un ancien professeur...? Heureusement que tu as cessé toute activité de la sorte, parce que tu n'es pas très pédagogue.
Je le pense aussi, même si tout le monde me regrette.
Sinon je n'ai rebondi que sur l'exactitude de tes phrases. Je conserve l'intégralité, non juste un bout. C'est pour cela. Si tu dis à un moment ça a des avantages et 4 lignes plus bas tu dis que c'est même pas un livre tellement c'est mauvais (je caricature un peu parce que j'ai la flemme d'aller chercher ta phrase exacte), tu comprends aisément que ça demande débat.


Citation :

C'est de la provocation.
Ce n'est pas parce qu'on a trouvé des moyens autre de représenter les choses qu'il faut effacer toutes celles d'avant aussi.
D'autant plus que tant que l'on cherchera à imiter une chose qui existe, on sera sur la mauvaise voie. Mais si l'on s'égare et bien tant mieux! =D
Non ce n'est pas de la provoque, je le pense vraiment, pas pour aujourd'hui certes, pas pour effacer hier, mais pour l'avenir.
J'accorde que c'est vraiment de l'anticipation, à la limite de la spéculation. Disons que je l'espère très fortement. Le papier à une lenteur que le bit surclasse allègrement.

Citation :
Je suis d'accord. Mais je ne vois pas en quoi le nook en plastique sera plus pérenne. D'autant plus qu'on a bien du l'auto programmé pour qu'il plante au bout de X temps, et que tu ailles t'en racheter un autre dans les mois qui suivent. Mais certes, tu auras sauvegarder toutes tes données.
La bibliothèque d'Alexandrie, lol...
C'est vite fait aussi de nos jours de ne plus avoir accès à rien. Il suffit qu'il y ait une grosse panne d'élécrticité comme par exemple en inde il y a quelques jours à peine, et hop, fini.
Oui mais ne plus avoir accès à rien ne veut pas dire ne plus jamais y avoir accès. C'est ça la différence.


Citation :

Je pensais que tout n'était que vacuité selon tes dires.
Ton argument pour le net est valable pour toutes les autres choses alors... Il y aura toujours un gugusse qui aura gardé un papier...
Non parce que la publication matérielle à des limites que la publication informatique ne connait pas et ne connaitra jamais. Les livres pourrissent, l'encre s'efface et seule les diffusion extrêmement massive survive au temps, ou alors celles très importantes. À l'inverse internet garde tout, le nook ce n'est qu'un élément de ce tout. Il ne créé qu'un moyen qui créera une usage. En gros pour que je lise mon livre sur le nook il faut le numériser, pour que les gens veulent prendre le temps de le numériser, il faut qu'ils sachent qu'il va être lu. Une fois qu'il est numérisé, il devient tellement facile à échanger, qu'il est quasiment immortel. Bien plus que le livre en tout cas.



Citation :
C'est bien là le problème.
C'est possible, c'est qu'une question d'interprétation, beaucoup ont dis l'inverse de toi. Je fais au plus sage et pertinent possible.

Citation :

Tu confonds praticité et qualité. Mais ça correspond bien aux tendances du moment.
2500 ans de trop? Je ne vois pas ce que vient faire l'âge là-dedans.
Si par exemple tu avais tué Vctor Hugo à 20 ans, on aurait perdu pas mal d'ouvrages...
Tu trouves pas qu'entre temps il y a eu quelques petites amélioration de la technique qui ont permis à l'homme d'avoir quelques avantages ?
Je vois pas pourquoi tu veux tuer Hugo, l'âge ? Ca sous entend qu'il faut laisser les choses âgées pour qu'elles produisent ? Là encore ta réflexion est boiteuse parce que tu confonds objets qui n'a aucune interaction avec le monde et être vivant. TU te sens objet dans ta vie ? (c'est une question très sérieuse).
Le papier est figé, il a été conçu pour ça. Le livre à l'inverse est quelque chose qui doit vivre, se diffuser, se lire. Or le papier n'est plus le meilleur moyen pour ça.


Citation :
D'ailleurs, en parlant de palette graphique, pourquoi on ne se contenterait pas de dessiner avec les touches et la souris? On irait donc plus vite avec dix doigts, si j'en suis ton raisonnement.
Parce que l'homme à inventé un outils extra-ordinaire qui n'a toujours pas trouvé de remplaçant. Le crayon.
Comme l'homme aime diffuser son travail il a créé un objet pour pouvoir le réaliser et le diffuser plus rapidement.

Citation :
Il ne faut pas confondre rapidité et précipitation.
Mon frère a su faire de la peinture bien avant, et il a abandonné, pour que le support n'entrave plus la créativité. Car les idées malheureusement sont très volage, ne pas les saisir sur l'instant c'est la quasi certitude des les perdre. Parfois c'est une bonne chose parfois non, mais au moins ce n'est plus l'outil qui est une entrave.


Citation :
À quoi bon aller voir une peinture par exemple, si on peut les voir en photographies sur google images?
C'est absurde.
Non ce n'est pas absurde. Le problème est bien autre. Mon tableau préféré est la radeau de la méduse. Dis moi comment l'avoir dans mon salon ?
Deuxièmement ce n'est pas la gouache qui est importante, c'est l'effet qu'elle procure. Donc limiter n'a rien d'absurde, on cherche simplement à reproduire l'effet, c'est la seule chose qui importe.
Il manque la profondeur certes, qui souvent donne une force de plus à une oeuvre, mais le dessin est l'exercice parfait de la création de profondeur alors qu'il n'y en a pas. Donc nous ne pouvons renier la création fictive de profondeur dans le dessin et limitation de la forme.[/quote]

Et puis tu évoques l'invention de la roue. Je ne pense pas que cette invention révolutionnaire soit l'égale de l'invention du nook... Mais peut-être me trompe-je?
Mais si le nook est l'étape nécessaire pour arriver à quelque chose de différent et mieux sous tout rapport qu'un livre, et bien soit, qu'il en soit ainsi. On ne peut pas arriver au bon résultat directement, il faut bien s'égarer. Et c'est intéressant.
Mais je ne vais pas me procurer tous les gadgets du moment non plus.



Citation :
Et si tu penses que l'écriture est le seul moyen d'exprimer une idée. C'est un peu limite.
Non mais quand tu veux l'exprimer autrement tu n'utilises pas un livre.

Citation :
Ce que je dis, c'est que la mise en forme d'un livre PEUT être au service de l'idée du texte. Comme tes gravures de Gustave Doré, je ne vois pas en quoi c'est si superficiel que ça...
Passer à la trappe la mise en forme d'un texte... Je pense que les Raymond Queneau et autres pourraient se retourner dans leur tombe....
Bon je vais être très dur, mais Queneau est l'exemple parfait de ce que je racontais plus haut. Comme il était mauvais, il a cherché autre chose pour ce distinguer. Et donc c'est devenu une blague où l'on écrit en rond, au moins ça donnait enfin une image, que la pauvreté du texte ne pouvait rendre. Enfin, là n'est pas le problème, si tu veux publier le texte comme Queneau l'a écris tu peux. Il n'y a pas de limitation d'affichage et de mise en forme dans la machine. Pas plus que sur le papier.


Citation :
Je vais te citer un illustre inconnu que j'aime beaucoup "si tu cherches dieu, c'est que tu t'es déjà perdu". Le détail n'existe que parce que tu veux qu'il existe, comme le tout. Donc nous pouvons jouer longtemps à redefinir qui est le plus important et que trouvons nous dans l'un et l'autre, ce n'est qu'histoire d'interprétation.

Citation :
C'est bien vrai.
Mais ça peut être aussi par passion, le soucis du détail, et l'on peut aussi rechercher Dieu inconsciemment. Cette phrase est vraie si seulement on recherche à atteindre Dieu pour de mauvaises raisons (la célébrité, l'immortalité par exemple), des raisons qui n'ont rien à voir avec ce que l'on est en train de faire et qui n'a rien à voir avec la discipline en question.
Mais si on ne s'attardait pas sur les détails, il n'y aurait d'amélioration pour rien. On n'aurait même pas chercher à inventer un truc comme le nook. Puisqu'on tend vers la perfection, à perfectionner les choses et les objets, pour améliorer les usages et pallier aux limites de notre corps et de tout le reste.
Ainsi, pour reprendre les exemples de la bicyclette et de l'automobile, les vélos en carbone par exemple n'existeraient pas, et les voitures marcheraient toujours à 30 km/h si on ne s'attachait pas aux détails.
Ah c'est amusant comme quoi l'interprétation. J'ai eu le droit à cette phrase parce que c'est moi que je cherchais. Je ne pense pas avoir rêvé de gloire et encore moins d'immortalité, toutefois c'est intéressant comme point de vue.
Je mettrais pas ce que tu as marqué dans la case détailles. Je en pense pas qu'alléger un vélo pour qu'il aille plus vite est un détail, mais je suis d'accord avec ta logique. Le détail est très souvent important. D'autant plus quand il est imperceptible de prime à bord.


Citation :
Je te remercie de vouloir me bousculer et vouloir changer mon ignorance. Sincèrement.
Tu parles toujours de l'ignorance des autres, mais on n'entend jamais parler de la tienne.
Le problème c'est que je l'ignore, donc je ne peux pas te parler de ce que j'ignore. Mille excuses.

Citation :
De toute façon, je ne vois toujours pas le rapport entre préférer le livre objet et l'ignorance, mais bon... Passe encore si je n'avais jamais lu sur un nook...Mais ce n'est pas le cas.

Comment tu peux lire sur un objet et ne même pas savoir comment il fonctionne ? Il y a un truc qui m'échappe là. Parce que tes arguments sont complètement à côté de la plaque.

Citation :
Les maladresses c'est la Vie. Elles font partie intégrantes d'elle.
Je n'ai pas très bien compris ce que tu as voulu dire ici.
C'est logique, c'est parce que nous ne sommes pas du tout d'accord sur l'idée. L'imperfection de la vie ne fait pas partie de la vie, uniquement de notre incapacité à rester constant. Cette chose contre laquelle nous devons lutter sans cesse.


Citation :
Comment tu peux éviter de casser les pieds à ton voisin si tu l'ignores?
C'est très facile. Il suffit de ne jamais entrer en interaction avec lui. Tu peux même parfois passer totalement invisible. C'est très amusant.

Citation :

Le nook est un objet ludique et évolutif.
Mais je ne recherche pas forcément les choses évolutives ou éphémères, je cherche ce qui perdure.
Le livre est figé.
Et je ne trouve pas ça plus mal. Figé mais paradoxalement, à la base, il t'offre plus de possibilités. Et les choses figées sont bien plus flexibles qu'on ne le pense.
Wé. Rien ne perdure. Si ce qui est figé te donne l'impression que cela ne l'est pas c'est parce que c'est ton esprit qui le transforme. Là nous revenons à la notion de réel et virtuel, donc je suis dans un impasse.

Citation :
Encore cette histoire de polyvalence... Rien de pire qu'une salle polyvalente par exemple. Ce n'est ni une bonne salle de sport, ni une bonne salle de fête, ni une bonne de musique etc.
Le fait de définir les choses précisément, c'est je pense, atteindre la pureté de l'Idée pure. Ce n'est pas en restant vague et flexible que tu y arriveras.
Et pour juste avoir des idées qui véhiculent, le livre le fait très bien, le net aussi.
Ca c'est très énervant à lire, ça veut simplement dire que comme la personne qui à pensé la chose au départ la mal fait, il valait mieux ne faire qu'une chose de bien faite. C'est pas parce que dans la majorité des cas les choses sont mal faites, que les choses polyvalentes bien faites ne peuvent pas l'être.

Citation :
En quoi le nook devient-il indispensable par rapport aux livres et au net?
Il n'est pas indispensable, il permet d'aller beaucoup plus loin. Le livre n'est pas un bon moyen de diffusion. Pour que ton prochain puisse lire ton livre il faut que tu te prives de celui-ci et que tu fasses une distance (ou lui) pour l'acquérir. Il y a donc une perte de temps, d'énergie et de diffusion. C'est dommage quand le but premier de l'auteur est la diffusion d'un idée, n'est-il pas ?



Citation :

Et en quoi est-ce logique d'avoir un texte en double pour le coup, puisque tu n'es attaché qu'au simple texte et à l'idée qu'il véhicule?
Moi je ne trouve pas ça "extrêmement" logique d'avoir et le livre et le texte sur nook pour le coup...
Ah oui. Là tu marques un point, car dans ta logique tu as bien deux textes. Or dans ma logique je n'ai qu'une seul fois le texte, sur deux supports. Tu vois comme ta façon de concevoir la chose pose problème ? J'ai exactement deux fois le même texte, donc je ne l'ai en fait qu'une fois, sur deux supports différents. Donc ma logique ne s'attache qu'à utiliser les deux support pour lire le même texte.


Citation :
Ca te donne bonne conscience... Donc il n'y a pas que moi qui aie besoin d'être rassurée...
Encore cette histoire de vacuité... Décidément.
Je vais mettre une petite nuance. J'ai besoin de me rassurer.

Citation :

On m'a aussi éduqué de la sorte. Ma mère me la rabâché à moult reprises: "on n'écrit pas sur les livres".
Ca ne veut pas dire que ce soit extrêmement bien. Toi qui est un homme des temps nouveaux, je ne t'imaginais pas tant que cela attaché aux traditions.
C'est une logique simple, elles permettent une certaine stabilité est surtout une certaines paix.

Citation :
Du coup, je n'ai jamais tracé une ligne sur un livre...jusqu'au jour en farfouillant dans mon grenier, j'ai retrouvé par hasard un Allard et Feuillâtre de mon grand oncle tout barbouillé de notes. J'ai trouvé ça fantastique. Et j'ai changé d'avis. Si je veux marquer un truc sur un livre désormais je ne m'en prive plus.
Oui mais en même temps tu interdis à ton prochain de s'approprier le livre. Tu l'as marqué définitivement et celui qui le lira après toi devra de faire avec tes états d'âme et tes notes. Pour moi tu as dénaturé l'oeuvre. Ce n'est pas forcément une mauvaise chose, c'est simplement l'explication du fait que je ne le ferai jamais.


Citation :
Ne souhaitant nullement laisser ma marque dans ce monde,

Citation :
Une marque, que tu le veuilles ou non, tu la laisseras. Ne serait-ce que par tes rapports avec les autres. Quand tu seras mort, tes enfants parleront de toi. Moi et tous les autres on t'évoquera sans doute au moins une fois dans notre vie. "J'ai connu un homme qui avait pour pseudo Nesus..." C'est à ce moment que tu revivras, même six pieds sous terre. Socrate ou Jesus n'ont jamais écrit une ligne, ce n'est pas pour autant qu'ils n'ont pas laisser de traces... On s'en est chargé pour eux. Au moment où tu nais, tu ne disparais pas totalement. C'est l'histoire du monde.

J'ai l'espoir de disparaitre avec moi. Je fais tellement chier les gens qu'ils m'oublieront rapidement. Ils préfèrent ne pas penser à moi. Disons que je joue avec ce que l'on m'a donné. Il y a une partie que je dois subir et puis il y a ce que l'on arrive à infléchir.
Au pis ça mettra deux générations :-)

Citation :
Certes, qu'importe le support. Mais rien que dans l'écriture et la langue, déjà, il y a des codes. Pourquoi différencier les vers de la prose alors si la mise en forme n'est rien?
Ah NON ! je en peux pas te laisser dire cela. C'est le rythme du vers qui fait le vers, pas le retour à la ligne !
Diantre.

Je t'expliquerai une prochaine fois pourquoi j'écris si tu le veux.


Citation :
Apparemment pas tant que ça.
Les choses...


Citation :

Mais là en l'occurrence, le fait même de l'évoquer, c'est déjà le prémisse d'une idée.
Faut pas exagérer.


Citation :
Le pire, c'est que nous sommes d'accord.
Certes, le contenu est plus important que le contenant.
Mais pas dans tous les cas et pas pour tout le monde.
Seule l'idée compte. Mais quand tout est en symbiose, c'est mieux.
Dans tous les cas, ce sera le document qui s'adapte au nook et pas l'inverse.

Si la forme n'avait vraiment aucune espèce d'importance, je ne vois pas pourquoi alors il faudrait préférer le nook au livre ou autre. Et vice versa.
Ca devrait juste nous laisser, au mieux, indifférents.
C'est oublier le pratique. C'es ça qui prime sur tout le reste. Je te prends un exemple con. Au japon la moyenne de logement est de moins de 30 mètres carré si ma mémoire est bonne (à vérifier). Comment veux tu que là-dedans tu puisses te constituer une bibliothèque ? C'est bien plus pratique c'est tout. Pour lire, pour ranger, pour déplacer, pour rechercher, pour consulter, pour diffuser.
Sinon pour la forme il y a quelque chose qui me chiffonne, c'est que tu laisses entrevoir que le papier pourrait laisser libre court à tout forme possible et varier de format pour la publication. Sauf que regarde bien dans les librairies, il y a trois ou 4 formats différents qui dominent. Simplement parce que la mise en page répond à un problème de technique, l'impression ne peut être effectuée de toutes les façons. Donc la limite qu'à le nook, le livre papier l'a aussi, certes bien moins, mais ça là malgré tout.
Enfin, je reste attaché au fait qu'il n'a aucune espèce d'importance pour le texte. Préférer un livre papier c'est juste une bassesse matérialiste et tradtionnaleu-affectif.
Ca n'a pas de logique.

_________________
"un jeune homme ardent au plaisir, ayant tous les goûts pour jouir, faisant tous les métiers pour vivre
maître ici, valet là, selon qu'il plaît à la fortune ; ambitieux par vanité, laborieux par nécessité, mais paresseux..."(Figaro, acte 5 scène 3)
οι αρχειν βουλομενοι
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bunpaikaisou.bbactif.com
Yassile
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon


Masculin Nombre de messages : 2247
Age : 30
Localisation : Dragon Island
Humeur : Taquin
Nesussien : Renégat
Date d'inscription : 10/06/2009

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Sam 4 Aoû - 17:22

Vous campez sur vos positions. La preuve en est que vous avez toujours un contre argument pour chaque point avancé par l'autre. Oiseux, mais marrant xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avaon
The Floodeur


Masculin Nombre de messages : 8675
Age : 28
Localisation : Limoges (Etudes)
Humeur : Flood For Fun
Nesussien : Floodeur
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Sam 4 Aoû - 17:52

une ame charitable pour un résumé Very Happy ?

edit : voir un (une ?) synopsis :p

_________________

[quote="Nesus"]Moi je dis qu'Ava à raison Very Happy[/quote]
ô-_/
(made by Sarita)

COME to the dark side !!! We have COOKIES !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Club d'automne de Floodisme 47   Aujourd'hui à 2:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Club d'automne de Floodisme 47
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Relevés dans le Lemax Collector's Club (automne 2007)
» CD5 du mois : le club des cinq en randonnée
» scooter club du nord
» T-shirt club
» Mes vendanges, c'est ma petite scène d'automne !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bun'pai Kaisou :: Loisirs :: ~ Divers ~-
Sauter vers: