AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Charisma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le-crepusculaire
Nouveau
Nouveau


Masculin Nombre de messages : 14
Age : 25
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 01/03/2012

MessageSujet: Charisma   Sam 3 Mar - 20:22


Charisma



Fiche détaillée du Manga :



Titre  :  Charisma 
Titre Original :  Karisuma


Nombre de volumes :  4
Nombre de volumes :  4
 
Visuel des couvertures en Français.








Dessinateur (manga) :  NISHIZAKI Taisei   
Scénariste (manga) :  YASHIOJI Tsutomu   
Adaptation en anime : Non


Prix Éditeur :  8euro chez Delcourt
Catégorie : seinen
Première apparition : 2004


Genres :  suspense, action
Publics :  16 ans
Site officiel :  Non



_________________________________________________________
Synopsis du Manga:

Okazaki est un enfant heureux. Choyé par des parents aimants, adoré pas ses camarades de classe dont il est le sympathique bout en train attitré, Okazaki est l’archétype même du gamin de la classe moyenne japonaise des années soixante-dix. Protégé par la bulle économique de l’époque et entouré d’affection, Okazaki se dirige, avec toute l’insouciance de ses douze ans, vers une vie d’adulte paisible.
Mais l’existence impose souvent ses épreuves les plus dures à ce qui y sont le moins préparés.
Tout commence lorsque la grand-mère d’Okazaki tombe gravement malade. Sa mère désemparée, tombe dans les filets d’une secte. Rapidement les choses dégénèrent. Douce par nature, elle devient violente et autoritaire à outrance, frappant régulièrement son fils, et même son mari. Ouverte sur le monde, elle devient intolérante, et en particuliers sur les choses de la religion : son nouveau « maître spirituel » lui enseigne que tous ceux qui ne sont pas avec eux sont contre eux. Pire encore, ils ne sont que des créatures du « Démon » !
C’est ainsi qu’aux fils des mois, Okazaki sent sa mère s’éloigner de son père et de lui-même, devenu des étrangers pour cette femme persuadée qu’ils ne comprennent pas que grâce à son « maître », ils seront sauvés de la damnation. 
Et lorsqu’aux bouts de plusieurs mois, le père, complètement dépassé par les excès de sa femme littéralement rendu folle par le lavage de cerveau occasionné par la secte décide de la faire interner dans un hôpital psychiatrique, il ne se doute pas qu’il va provoquer chez elle une réaction qui va faire basculer le destin de son fils.

_________________________________________________________


Fiche Critique  du Manga :


Avant toute chose, ceci reste un point de vue , une critique constructive et sans parti pris, cela ne reflète en rien une vérité absolue.



Une œuvre vraiment dérangeante, abordant un thème que j'ai bien aimé et qui n'est pas commun, le milieu sectaire, ce manga n'a pas froid aux yeux et j'ai même envie de dire il faudra être de même à ça lecture... Tiré d'un roman, ce polar sombre et psychologique entre dans ce que j'appelle le ''Polar sale'' un peu dans la veine d'un Mpd Psycho, on nous montre vraiment de tout !
On nous parlera ici d'une secte (fictivement créé pour ce manga, et ne voulant pas faire volontairement de références à un vécu), une secte connus qui aura en son étreinte beaucoup aspirant plus ou moins illuminé... C'est alors qu'entre en jeux une famille sans histoire, une famille dont la femme sera la cible principale d'un gourou de la célèbre secte, ainsi comme l'histoire.
Cette œuvre et donc d'une première part novatrice, grâce au thème qu'elle aborde, ce qui va la rendre unique. Nous pourrons alors relever des qualités inattendues du manga, tout en constatant que quelques défauts viennent aussi tacher ce qui aurait pu être un très bon manga. Série finie en quatre tomes qui se veut choquante, j'ai du coup adhéré totalement à la chose, à tel point que j'ai fini les mangas en une semaine... Mais je n'en garde pas que du bon, malheureusement, et nous allons voir pourquoi.



 
La critique :



Pour commencer, l'ambiance de ce manga est quelques choses d'assez compliqué à décrire...
D'une part parce qu'elle est assez changeante, mais aussi parce que certaines personnes peuvent être choqué plus que d'autres sur quelques passages. Car rappelons-le, c'est une œuvre assez dérangeante qui adopte le thème des sectes, du coup ça tâche... Certains passages seront d'ailleurs difficiles à voir, au même niveau qu'un Berserk, ce qui est on ne peut plus troublant quand on voit que l'action se déroule dans notre monde et à notre époque. Alors oui, même le moins sentimentale d'entre vous apprendra à reculer d'avant toute forme ''Sectaire'' à la lecture de ces quelques volumes, on peut clairement noter qu'avec cette exagération ce manga peut mettre être vu comme une sorte de ''campagne antisecte'', ce que j'ai assez mal pris... Mais qui est tout de même un combat juste, je n'en tiendrais donc pas compte lors de la notation...


Maintenant pour parler en mieux de cette œuvre il sera de bon ton de parler en premiers lieux de ce que je retiens le plus... Et ce ne sera pas quelque chose d'agréable. Ce manga aura tendance à exagérer pas mal, dans le sens ou il ne pourra pas être mis en toutes les mains, mais vraiment pas ! Je veux bien que l'on aille dans l'exagération, j'ai d'ailleurs apprécié celles de Berserk qui m'ont parfois bien troublé. Mais ici les scènes de ''viol'', de ''meurtre trop sanglant'' ou tout bonnement de ''sexe'' sont un peu trop présentent, elles ont bel et bien leurs places ici, mais elles s'imposent beaucoup trop à tel point que c'est ces images-là que j'ai en tête quand je viens à parler de ce manga. Je dirais alors que l'ambiance peut être par fois oppressante, dans les moments où le gourou de la secte en question exerce ces méthodes de persuasions, voire même assez terrifiante. Mis à part ceci, quelques passages calmes mettant en scène une famille simple et heureuse viendront par fois casser le rythme, à cause du fait que ces phases soit un peu trop plates, elles ne servent que d'introduction au premier tome et ne durent, heureusement, pas bien longtemps.


Des dessins qui arrivent à rester sérieux, comme s'il s'agissait d'Ikigami. Les personnages et les décors vont très bien ensemble et forment un cadre que je décrirais presque de ''joyeux'' (ce qui va du coup à l'encontre d'Ikigami, qui donne une autre identité au manga). Pour aller plus en détail, je note des traits du visage rappelant Monster, les yeux, le nez, la bouche, sont assez espacés et éclaire beaucoup de visages des différents protagonistes, d'où cet aspect bizarrement ''joyeux''. C'est un drôle de choix, qui n'ira pas jusqu'à vous perturber, mais moi qui suis assez pointilleux j'ai trouvé que du coup ça donné un certain air idiot aux personnages... Je ne m'en plein pas non plus, d'autant plus que dans les scènes assez ''mouvementées'', les personnages peuvent produire des expressions de visages assez percutantes. Donc globalement on peut dire que même les plus pointilleux d'entre nous trouveront leurs comptes. On n’en prend pas plein les yeux non plus, disons juste que graphiquement parlant il n'y a rien de grave à signaler, les dessins sont globalement bons.


L'histoire commence déjà par un prologue sanglant, donnant le ton, cette partie est importante pour la suite de l'histoire, mais elle a un gros problème, c'est son côté surenchère, elle veut trop en faire. Deux personnages s'entre-tuent, un homme et une femme, ça aurait pu en rester à un simple coup de couteau ainsi qu'un petit affrontement... Mais là on rentre aussi dans une scène assez horrible, où la femme en question s'automutile, une fois de plus on trouve de l'exagération, des scènes gore qui peuvent être évitées... Pour reprendre l'exemple de Berserk, ce dernier est gore, mais il ne cherche pas à nous noyer dans du gore toutes les deux minutes non plus, il y a de très bonnes coupures... Alors que dans Charisma on a du mal à reprendre notre souffle tellement qu'on cherche souvent à nous assommer de ce genre de passages.

J'en fais d'ailleurs quelques lignes de plus pour relever ce problème, parce que si même moi qui suis difficilement choquable et qui ne craint en rien le gore j'ai trouvé que le manga surenchéri trop ce côté-là, c'est qu'il s'agit d'un réel problème. Grosso modo il y aura un minimum d'un passage dans le genre par chapitre, ce qui est vraiment trop. C'est donc à ne pas mettre dans la main des plus jeunes, ni des personnes assez sensible.


J'en est donc fini sur le point du ''Trop gore'' et sur le prologue sanglant de Charisma... Quant à la suite de l'histoire, on assiste à un thriller plutôt bien construit au tour d'une situation familiale qui se verra périr à petit feu face à la secte qui est au centre même de l'histoire du manga. Je parle ici de thriller ''bien construit'', d'une part parce qu'il est original et bien amené, mais surtout parce qu'il est très réaliste. On croit vraiment à la déchéance de nos personnages, plongeant dans un gouffre que le gourou de la secte façonne afin que ces adeptes fassent ce qu'il demande. Si y'a vraiment quelque chose que je retiens de l'histoire c'est vraiment le ''On y croit'', c'est peu être gore ou ce que vous voulez, mais l'histoire tient vraiment très bien la route, c'est d'ailleurs ce qui est le plus bouleversant et le plus fascinant dans ce manga.

Le charisme du gourou est vraiment impressionnant, c'est d'ailleurs la plus grande force de ce manga. Il arrive à convaincre certaines personnes, progressivement et de façon assez intelligente. C'est à la limite du sans faute au niveau psychologie des personnages, car on peut quand même noter que les nos personnages principaux sont assez banals, ils représentent une simple famille heureuse et sans trop de soucis. Mais pour revenir donc aux fameuses phases de ''persuasions'', elles sont vraiment un pur délice, comme on en voit rarement dans le domaine du manga. C'est ce qui fait la plus grande force de Charisma mais aussi ce qui fait sont identité si particulière, de voir qu'un simple personnage à la tête d'une secte peut avec son intelligence mener les gens à la baguette. C'est d'ailleurs intéressant de voir l'évolution des personnages, surtout lors de l'entrée dans la secte, on peut y distinguer clairement les différentes étapes pour enrôler quelqu'un de différentes manières.


C'est à ce moment qu'on se dit, qu'avec une telle histoire si maîtrisée on aura droit à une fin épique ou du moins assez mémorable ! Détrompez-vous, car on aura droit aux types de fin qui sont surement les plus détestés de toutes... Un Cliffhanger, un peu comme dans un film avec Freddy Krueger ou encore destination final, tout est enfin terminé, le mal est vaincu... Mais en fait non ! On nous montre qu'on est loin du compte avec de brèves images où le mal revient soudainement... Certain aime ce genre de fin, car il nous vient facilement à l'esprit ''Tiens il y aura peu être une suite !'', ou certain aime parce qu'on peut laisser notre imagination se faire une suite. Du coup un Cliffhanger n'est pas forcement mauvais, en soit c'est un procédé comme un autre... Néanmoins il est très mal utilisé dans cette œuvre, œuvre de base très réaliste qui ne peut pas se permettre ce genre de fin, car beaucoup remarqueront le ridicule extrême de cette fin en queue de poisson.



Conclusion :



Ce qu’il faut retenir :


Les + :
- L'originalité de l'histoire, avec un thème abordé qui n'est pas commun.
- Des dessins agréables.
- Une psychologie de personnages et une histoire très réaliste et très bien réalisée.

Les - :
- Des scènes choquantes à outrance.
- Une fin très mal choisie qui gâche vraiment beaucoup tout ce qu'a fait l'histoire jusqu'à là.




Je suis du coup assez partagé, car comme dit en introduction c'est un manga qui a beaucoup de potentiel, qui pourrait facilement plaire... Néanmoins il a deux gros points faibles qui ne lui vont pas ravir. J'ai peu être un peu trop débattu sur l'aspect dérangeant de cette œuvre, mais croyez-moi, c'est mérité.
Choquer, déranger le lecteur c'est bien, mais ne faire presque que ça... C'est assez limite, dans ce cas-là autant aller se mater un torture-porn ou autre truc dans le genre. (J'exagère un poil) C'est donc très mauvais, parce qu'on est entre adultes dans le genre Seinen mais on n’est pas non plus là pour voir ce genre de chose. Tout comme il est mauvais d'avoir à faire à un Cliffhanger final, de très mauvais goût et assez mal utilisé pour rabaisser le bon niveau de l'histoire à quelque chose de très bas...
Mis à part ça, on peut tout de même jouir d'une histoire originale, à laquelle on a envie de croire, de par le réalisme qu'elle dégage. Sans oublier la psychologie des personnages qui pourra donner des discussions assez intéressantes.
C'est pourquoi ce manga mérite quand même un peu plus que la moyenne, étant donné qu'il sait fournir quelques qualités que l'on regrette assez souvent dans d'autres œuvres. Je conseille donc en premiers lieux cette œuvre à ceux qui n'ont pas peur d'assister à des scènes assez dures à encaisser, car seuls ces derniers pourront prendre plaisir à lire Charisma, manga qui aurait tellement pu faire parler de lui s'il n'avait pas voulu trop en faire.






Attention aussi au fait que ce soit pour un public averti, la Violence est omniprésente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Charisma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charisma
» Charisma carpenter va séduire les fantômes
» CHARISMA carpenter dans les experts
» Charisma en Belgique ! [22 & 23 octobre 2011]
» Charisma et Nicholas dans Relative Chaos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bun'pai Kaisou :: Manga :: Manga-
Sauter vers: